Le "Momo Challenge" : le nouveau défi dangereux des ados Le "Momo Challenge" : le nouveau défi dangereux des ados

L'époque en live

Le "Momo Challenge" : le nouveau défi dangereux des ados par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 19 Août 2018

Un an après le "Blue Whale Challenge" qui a coûté la vie à 130 jeunes, un nouveau jeu aussi stupide que dangereux sévit actuellement sur les réseaux sociaux : le "Momo Challenge". Un défi sinistre aux allures de chantage tout droit venu du Japon qui pourrait avoir causé la mort d’une jeune fille en Argentine.

Tous les jours, de nouveaux défis prennent vie sur les réseaux sociaux. Et si certains sont simplement débiles, d’autres sont bien plus dangereux. C’est le cas du Momo Challenge qui fait rage sur WhastApp. Le principe est simple : vous contactez un numéro, qui vous envoie immédiatement un premier message de présentation. S’engage alors une conversation de plus en plus dangereuse et plus le temps passe, plus la discussion avec Momo prend des airs de chantage. Peu à peu, vous vous retrouvez à devoir suivre les instructions de ce personnage à la tête de femme et au corps d’oiseau, inventé par l’artiste japonais Midori Hayashi, sous peine de "disparaître de cette terre". Ou que vos informations personnelles soient divulguées sur la Toile, le but principal de ce jeu étant de dérober les données personnelles des internautes les plus vulnérables.

Signalé dans plusieurs pays, cette descente aux enfers pourrait même conduire au suicide puisqu’après 50 jours de harcèlement, Momo conseille à sa jeune victime de se donner la mort pour mettre fin à ses souffrances. Un phénomène qui n’est pas sans rappeler le Blue Whale Challenge, qui consistait à réaliser 50 défis allant du simple dessin au suicide. Et qui avait causé la mort de 130 adolescents. Une fin tragique que les autorités tentent d’éviter avec le Momo Challenge qui a déjà coûté la vie à une jeune fille de douze ans en Argentine. Les forces de l’ordre disent avoir retrouvé une discussion dans son portable laissant croire qu’elle était la proie de ce challenge. Et si l’auteur des messages, un jeune homme de 18 ans, est activement recherché, il ne serait pas à l’origine de ce nouveau jeu. Les enquêteurs cherchent plus du côté du Japon pour résoudre ce mystère. En espérant qu’ils soient assez rapides pour éviter d’autres morts tragiques. 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus