Le Luxembourg s’apprête à devenir le premier européen à légaliser le cannabis Le Luxembourg s’apprête à devenir le premier européen à légaliser le cannabis

L'époque en live

Le Luxembourg s’apprête à devenir le premier européen à légaliser le cannabis par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 11 Août 2019

En Europe, aucun pays n’a encore légalisé le cannabis, même pas les Pays-Bas. Le Luxembourg prendra donc peut-être bientôt les devants en le faisant totalement. La loi devrait être examinée à la rentrée.

Malgré les idées reçues, le cannabis n’est pas (encore) légalisé aux Pays-Bas, simplement toléré et dépénalisé. D’ailleurs, aucun pays européen n’a encore sauté le pas. Ce sera certainement le cas du Luxembourg qui présentera un projet de loi à la rentrée. Pour le moment, cette drogue est autorisée en usage médical dans le pays et sa consommation n’est pas pénalisée. Mais le ministre de la Santé luxembourgeois, Etienne Schneider, aimerait aller plus loin. 

Dans une interview accordée au média politique Politico, il a déclaré que "la politique de lutte contre la drogue des cinquante dernières années n’a pas fonctionné (…) tout interdire ne fait que rendre la chose plus intéressante pour les jeunes, j’espère que chacun de nous va adopter une attitude plus ouverte à l’égard des drogues". Si la loi venait à être adoptée, le Luxembourg encadrerait la production, la vente et la consommation de cette drogue, surtout auprès des jeunes. Le gouvernement proposerait ainsi des licences de production qui permettraient de réglementer au mieux la consommation, d’interdire la culture domestique et qui imposeraient un âge minimum d’achat, 18 ans. En revanche, les coffee shops seraient interdits, tout comme la vente aux étrangers, le but étant de ne pas favoriser le tourisme du cannabis. 

Seule condition : que le/la consommateur.trice ne transporte pas plus de cinq grammes de cannabis sur lui et qu’il/elle n’achète jamais plus de trente grammes à la fois. Dans son entretien, Etienne Schneider invite ses voisins à étudier à leur tour la question afin de mettre en place une politique de santé publique européenne. Dans le monde, seuls le Canada, l’Uruguay et quelques États américains ont d’ores et déjà légalisé cette drogue

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires