Le Brexit pourrait nous empêcher de partir en week-end à Londres Le Brexit pourrait nous empêcher de partir en week-end à Londres

L'époque en live

Brexit : partir en week-end improvisé à Londres pourrait devenir compliqué... par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 20 Août 2019

La libre circulation des personnes paraît fortement compromise en cas de Brexit sans accord le 31 octobre 2019.

Ce pourrait bien être la fin des week-ends à Londres réservés au dernier moment. En effet, si l’Europe ne trouve pas d’accord avec le Royaume-Uni, comme indiqué par le Premier ministre britannique Boris Johnson ce lundi 19 août 2019, il n'y aura plus de libre circulation des personnes. En bref, pas d’accord pour le Brexit d’ici le 31 octobre, pas d'entrée sur le territoire de Grande-Bretagne pour un Européen.

Cela représente un durcissement comparé au discours de Theresa May qui souhaitait une "période de transition" même en cas d’absence d’accord de divorce avec l’UE. De quoi se rendre à Londres pour travailler ou étudier, par exemple. Un porte-parole du gouvernement a déclaré : "La libre circulation telle qu’elle existe actuellement se terminera le 31 octobre quand le Royaume-Uni quittera l’UE. Par exemple, nous introduirons immédiatement des règles plus strictes en matière de criminalité pour les personnes entrants au Royaume-Uni". À noter : plus d’un million d’Européens ont obtenu un statut de "résident permanent" qui leur permettra de vivre dans le pays même après le Brexit. On espère donc un accord entre les différents partis.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires