Gueule de bois : 5 remèdes passés au crible Gueule de bois : 5 remèdes passés au crible

L'époque en live

Gueule de bois : 5 remèdes passés au crible par des chercheurs par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 26 Septembre 2018

Blanc sur rouge rien de bouge, rouge sur blanc tout fout le camp… Si le mal est fait, comment se remettre d’une soirée arrosée ? Des chercheurs de l’Université de Bath au Royaume Uni ont fait le point sur les cinq façons les plus populaires de soigner sa gueule de bois.

Nausées, maux de tête, bouche sèche. Pas de doute, vous souffrez d’une gueule de bois. D’aucuns diront qu’un litre d’eau avant de dormir règle tous les excès, pourtant la déshydratation ne seraient pas la première cause du mal-être et donc la consommation d’eau, pas son principal remède. En effet, inflammation de l'estomac et des intestins, sommeil de mauvaise qualité et production de substances toxiques entraînent des vomissements, de la transpiration et une augmentation du rythme cardiaque. Alors, que faire ? Voici, cinq remèdes populaires passés au crible par des chercheurs de l’Université de Bath au Royaume Uni.

Boire de l’eau
Plus on boit d’alcool, plus on est déshydraté. Cette injustice résulte du fait que l’alcool, extrêmement diurétique, vous pousse à uriner plus souvent et le corps en manque, puise dans vos réserves et donc même dans votre cerveau. À cela s’ajoute la perte d’eau via les vomissements et la transpiration. Sachant qu’en moyenne quatre verres d’alcool font perdre un litre d’eau, on écoute son ami qui prône  "deux verres d’eau pour un verre d’alcool". Boire aussi avant le coucher et tout au long de la journée, peut aider. Mais attention, on évite le café.

Ingérer de la caféine
Attention, l’une des raisons pour lesquelles vous vous sentez mal après une soirée trop arrosée est un sommeil de mauvaise qualité. Du coup, inutile de miser sur votre dose de café ou de thé quotidienne ; elle ne vous sera d’aucune utilité. Pire, elle est aussi diurétique et empirera votre déshydratation. Ajoutons à cela que la caféine et la théine augmentent le rythme cardiaque. Bref, les scientifiques sont unanimes.

Manger des aliments gras
À l’ancienne, vous pensez qu’un bon hamburger / frites va soigner votre intérieur. En un sens vous avez raison. Des scientifiques ont expliqué que le bacon, les œufs et les brocolis (oui, oui) contiennent un acide aminé appelé cystéine. Celui-ci réduirait la quantité de substance chimique toxique acétaldéhyde qui est produit lorsque votre corps métabolise l’alcool. Manger calmera en effet votre système digestif mais il faudra miser sur des aliments réconfortants pour votre foie comme par exemple des bouillons. Pour épargner votre estomac, éviter les repas trop salés et trop riches. Enfin, tout le monde s’accorde à dire qu’il faut manger avant de boire. Ainsi mélangé à la nourriture, le passage de l’alcool dans le sang sera ralenti.

Rallumer la chaudière
Vous connaissiez peut-être mieux cette pratique comme celle du "soigner le mal par le mal" c’est à dire boire un petit verre d’alcool pour guérir une gueule de bois. Cette pratique est extrêmement dangereuse. Vos organes vitaux comme le foie, ont besoin de temps pour se remettre des dommages de l’alcool. La médecine recommande même d’éviter d’en ingérer pendant 48 heures et vous reposer.

Prendre un médicament
Vous l’aurez compris, il n’existe pas de solution miracle à vos excès de consommation d’alcool. Les produits pharmaceutiques prétendent souvent fonctionner en augmentant la vitesse à laquelle le corps se débarrasse de l'acétaldéhyde, la substance chimique toxique produite lorsque votre corps métabolise l’alcool. Quoiqu’il en soit, il faut bien choisir son antalgique : l’aspirine ou l’ibuprofène peuvent être agressifs pour l’estomac et le paracétamol est quant à lui difficilement éliminé par le foie.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus