Grève : les enseignants rejoignent le mouvement social du 5 décembre 2019 Grève : les enseignants rejoignent le mouvement social du 5 décembre 2019

L'époque en live

Grève : les enseignants rejoignent le mouvement social du 5 décembre 2019 par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 30 Novembre 2019

Après la RATP, la SNCF et le personnel au sol des aéroports, c’est au tour des enseignant.e.s de rejoindre le mouvement de grève. Le 5 décembre 2019, les professeur.e.s français protesteront eux/elles aussi contre la réforme des retraites.

Le 5 décembre 2019, la France fonctionnera au ralenti. Les Francilien.ne.s peineront à se déplacer, les voyageur.se.s devront annuler ou reporter leurs déplacements et les parents resteront certainement à la maison. Après la RATP, la SNCF et le personnel au sol des aéroports, c’est au tour des enseignant.e.s français.es d’annoncer leur participation au mouvement de grève national qui s’apprête à paralyser le pays. De nombreuses écoles devraient ainsi restées fermées un peu partout en France.

Le SNUipp-FSU, syndicat majoritaire chez les professeur.e.s, appelle à rejoindre le mouvement de contestation pour protester contre la réforme des retraites qui les pénalisera fortement. Aujourd’hui, ils/elles bénéficient d’une pension exceptionnellement calculée sur leurs derniers mois de salaire, souvent plus élevé en fin de carrière, les revenus des enseignant.e.s augmentant avec l’ancienneté. Avec le mode de calcul envisagé par le gouvernement, leur retraite ne sera bientôt plus mesurée sur les six derniers mois d’activité, mais sur les vingt-cinq dernières années. Le syndicat craint donc de fortes pertes, surtout dans le premier degré de l’éducation, et annonce d’ores et déjà 60% de grévistes dans les écoles maternelles et primaires. La mobilisation du 5 décembre prochain sera donc forte et pourrait s’installer dans la durée. Il va falloir être patient.e.s.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires