Futurs parents : et si on donnait un prénom féministe à son garçon ? Futurs parents : et si on donnait un prénom féministe à son garçon ?

L'époque en live

Futurs parents : et si on donnait un prénom féministe à son garçon ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 3 Avril 2019

Félicitation, c'est un garçon ! Vous et votre moitié êtes engagé.es et entendez bien transmettre vos idées féministes à votre bébé ? Commencez par bien le nommer. Voilà quelques idées.

Simone, Gisèle, Malala… Si vous êtes féministe et que vous donnez naissance à une fille, les prénoms empruntées aux femmes inspirantes sont nombreux. Scientifiques, écrivaines, journalistes, activistes pour les droits des femmes, les références sont nombreuses. Mais que faire lorsque "félicitations, c’est un garçon !" ? Comment transmettre vos idées à votre progéniture ? La version états-unienne du journal en ligne The Huffington Post s’est posé la question. En ressort une liste de 62 prénoms ! De quoi trouver l’inspiration. Voici donc quelques pistes agrémentées de prénoms empruntés à nos icônes françaises.

#1 Donner le prénom d’une figure féministe masculine
Parmi les premiers défenseurs des droits des femmes dotés de prénoms très utilisables, on peut en citer plusieurs.

- Alphonse en référence à l’écrivain français Alphonse Rebière qui a défendu les femmes dans la science, auteur en 1894 de l’ouvrage Les Femmes dans la science.
- Amos pour Amos Bronson Alcott qui était un professeur, enseignant, écrivain et philosophe américain connu pour ses idées progressistes au XIXᵉ siècle. Il a été réformateur de l'éducation et sa fille était l'auteure du roman Les Quatre Filles du docteur March, Louisa May.
- Frederick, en référence à Frederick Douglass, abolitionniste qui a assisté à la première convention des droits des femmes en Amérique. Né esclave vers 1818, il réussit à s'instruire et s'enfuir.
- Parker, pour rendre hommage à Parker Pillsbury, ministre qui a aidé à former l'American Equal Rights Association.
- Thaddeus, si l’on veut faire référence à Thaddeus Stevens, un homme politique radical qui a présenté un projet de loi sur les droits de la femme. Il était aussi un féroce opposant à l'esclavage et aux discriminations envers les Afro-Américains.

#2 Masculiniser le prénom d’une héroïne féministe
- Billy pour la joueuse de tennis américaine Billie Jean King. Ancienne numéro un mondiale et détentrice de 39 titres du Grand Chelem, elle est tout autant connue pour son engagement en faveur de l'égalité des sexes et de la reconnaissance du sport féminin. "La bataille des sexes", c'est elle qui l'a remportée dans les années 1970.
- Elio pour la première dame américaine des années 1960, Eleanor Roosevelt. Féministe engagée, elle s'oppose au racisme1 et défend le mouvement américain pour les droits civiques.
- Michel pour rendre hommage à Michelle Robinson-Obama.
- Emile pour la féministe et rebelle Emily Dickinson, auteure de 1775 poèmes.
- Grayson pour Grace Hopper, amiral de l’armée américaine. Elle croyait fermement que les femmes disposaient des mêmes capacités et des mêmes opportunités que les hommes.
- Henry ou Harry pour Harriet Tubman. Née vers 1820 dans le comté de Dorchester elle est une militante en faveur de l'abolition de l'esclavage afro-américain et des femmes. Elle travailla en particulier à promouvoir la cause du suffrage féminin.
- Marius pour la physicienne et chimiste polonaise Marie Curie.
- Ninian ou Nino pour Nina Simone. Née Eunice Kathleen Waymon, en 1933, la chanteuse nous a légué des chansons engagées contre le racisme et les inégalités.
- Simon pour faire référence à la philosophe, romancière, mémorialiste et essayiste française Simone de Beauvoir. On lui doit l’ouvrage pilier Le Deuxième Sexe, dans lequel elle théorise en 1949 la condition féminine, les situations de domination de la femme, le tabou de l'avortement. "On ne naît pas femme, on le devient".
- André, pour Andrée Françoise Caroline Jacquet, Figure marquante du journalisme d'information et du grand reportage, militante antifasciste et féministe.
- Adrien pour rendre hommage au travail de Adrienne Sahuqué, dont l’ouvrage Les dogmes sexuels, aborde 15 ans avant la publication du Deuxième Sexe par Simone de Beauvoir la question des préjugés sexistes sur les femmes. Elle a été méconnue du mouvement féministe jusqu'à ce qu'un article de Hélène Rouch dans la revue La Recherche, en 2002.
- Louis pour Louise Rosalie Napias, l’une des première femme pharmacienne.
- Yvon, en mémoire de Yvonne Knibiehler, née en 1922, universitaire, essayiste, historienne et féministe française. Cette professeure émérite de l'université d'Aix-en-Provence, était spécialiste de l'histoire des femmes et de la maternité, engagée dans toutes les grandes causes du XXème siècle. Elle a écrit en 2012, La virginité féminine, mythes, fantasmes, émancipation.

#3 Défier les normes de genre avec un prénom mixte
Pour une véritable égalité des sexes, vous pouvez opter pour un prénom mixte. Comme, par exemple Maé, Camille, Sasha, Andréa ou encore Lou.

#4 Choisir un prénom symbolique
Par exemple, le violet était l’une des couleurs des suffragettes et est aujourd’hui la couleur du collectif #NousToutes, engagée pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Alors, décliner Violette en prénom masculin peut sembler compliqué. Mais si l’on regarde toutes les nuances de violet, on trouve Indigo. Plus farfelu, il y a Zinzolin.
Sinon on pioche dans la mythologie et on choisit parmi des noms masculins dérivés de déesses, comme Artem, Dimitri et Isidore, comme un moyen de faire référence au pouvoir féminin. Il existe également des noms avec des significations plus subtiles, comme Siméon ou Samuel, associés à au verbe "écouter"... Qui sonne comme premier pas vers la fin du patriarcat.
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires