"Féminismes dans le monde" : un tour d'horizon passionnant des mobilisations pour les droits des femmes "Féminismes dans le monde" : un tour d'horizon passionnant des mobilisations pour les droits des femmes

L'époque en live

"Féminismes dans le monde" : le livre qui recense les initiatives féministes aux quatre coins du globe par Céline Puertas

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 9 Juin 2020

Très complet, l'ouvrage "Féminismes dans le monde", dirigé par Pauline Delage et Fanny Gallot, regroupe vingt trois récits de femmes. Elles sont chercheuses, sociologues ou journalistes et racontent le combat pour les droits des femmes dans leur pays, la Russie, la Chine, la Roumanie ou encore le Mexique.

Partout dans le monde la révolution féministe gronde. C'est à cette ébullition militante, "mouvement mondial et multiforme", que Pauline Delage et Fanny Gallot ont voulu rendre hommage dans l'ouvrage Féminismes dans le monde (Textuel). Un recueil de témoignages "locaux", par des activistes sur le terrain, qui permet un tour d'horizon complet des différents visages du féminisme à l'échelle de la planète.

C'est par exemple la voix de Yewei Hu qui raconte quelles répercussions le mouvement #Metoo a eu en Chine, et comment une ancienne étudiante a osé publier une lettre ouverte sur Weibo (le Twitter chinois) accusant son directeur de thèse de l'avoir harcelée sexuellement. Malgré un hashstag qui connait un vif succès avec des millions d'internautes qui se mobilisent et prennent la parole, il est censuré par le réseau social. Alors comment continuer à se faire entendre quand on vit dans un pays qui a pour habitude de museler la parole de ses citoyens ?

En Russie, la lutte contre les violences conjugales est un enjeu majeur des féministes et cristallise les tensions. En 2016, apparaît le hashtag #JeN'aiPasPeurDeDire, lancé d'abord en Ukraine. Il connait un vif écho en Russie. Des milliers de femmes témoignent en ligne des violences qu'elles ont subies dans un pays où il est quasi impossible de descendre dans la rue pour manifester. Et le vide juridique y est total. Les lois qui condamnent les violences conjugales n'existent pas. Elles sont même décriminalisées depuis 2017, passibles d'une amende uniquement. Un triste constat pour les militantes locales alors que le pays a connu des avancées pour les droits des femmes dans les années 90. L'arrivée de Poutine a stoppé net beaucoup de leurs espoirs. Et la possibilité qu'il reste au pouvoir au moins jusqu'en 2030 ne devrait pas arranger leurs affaires...

Mais Féminismes dans le monde c'est aussi des constats plus positifs. Comme en Tunisie, où la révolution de 2011, auxquelles les femmes ont massivement contribué, a permis de changer la donne. En plus d'un féminisme institutionnel, utile certes, mais dépendant des financements de l'état, ont fleuri des initiatives indépendantes comme le blog Chalm. Il a été lancé par l'activiste Yosra Esseghir et fédère une communauté de jeunes femmes qui s'expriment librement sur de nombreux sujets (consentement, violences, relations avec les hommes etc). En parralèle, elles organisent des projections et des débats, et ont également lancé leur club de lecture. De quoi poser les jalons d'un nouveau féminisme dans le pays, et faire bouger les lignes de cette société encore très patriarcale.

Féminismes dans le monde, Textuel, 16,90€, disponible.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires