Etude : on perdrait ses ami.e.s à partir de 25 ans Etude : on perdrait ses ami.e.s à partir de 25 ans

L'époque en live

Etude : on perdrait ses ami.e.s à partir de 25 ans par Carole Cillec

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 16 Mai 2019

Et si on comptait vraiment ses ami.e.s sur les doigts d’une main passé 25 ans ? C’est en tout cas ce qu’avance une étude menée par des chercheurs des universités de Sciences d'Aalto et d’Oxford. Mais pas de panique, tout ceci n’est qu’une théorie.

Des chercheurs des universités de Sciences d'Aalto et d’Oxford se sont penchés sur une question cruciale : à partir de quand perdons nous des ami.e.s ? Bien plus tôt que ce qu’on aurait imaginé ! Selon eux, notre cercle amical se réduit considérablement après 25 ans, surtout chez les hommes.

Pour dresser de telles conclusions, l’équipe a dû analyser les enregistrements téléphoniques d’un opérateur européen qui compte plus de 3,2 millions d'utilisateurs.trices entre 2007 et 2016. Elle s’est alors rendue compte que les usager.e.s les plus actif.ve.s ont 25 ans : les hommes appellent en effet dix-neuf personnes différentes par mois et les femmes, dix-sept en moyenne. Mais passé le quart de siècle, le nombre d’individus contactés chute : les hommes téléphone à douze personnes de leur entourage tous les mois et les femmes, à quinze proches. D’après The Independant, ce déclin s’explique par le fait que l’adolescence est une période où les rencontres se multiplient, contrairement à l’entrée dans l’âge adulte où les critères de sélection amicale augmentent logiquement. "Les individus explorent l'éventail des possibilités (pour leurs relations amicales comme amoureuses) à leur disposition avant de se choisir, plus tard, ceux qui en sont vraiment dignes", expliquent même les chercheur.se.s.

Mais pas de panique, on se fait tous de nouveaux.elles ami.e.s au court de notre vie. Surtout, ne dit-on pas que la quantité ne fait pas la qualité ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires