Etude : les risques de mourir sont plus élevés le jour de notre anniversaire Etude : les risques de mourir sont plus élevés le jour de notre anniversaire

L'époque en live

Etude : le risque de mourir le jour de notre anniversaire est plus élevé que le reste de l'année

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 26 Avril 2019

Mercredi 24 avril 2019, le chanteur Dick Rivers est mort des suites d’un cancer le jour de ses 74 ans. Un phénomène pas si rare, qui trouve des raisons scientifiques. Explications.

Le footballeur Stéphane Paille, l’écrivain William Shakespeare, l'actrice Ingrid Bergman, le chanteur Dick Rivers, rien ne semble directement lier ces personnalités, mis à part la tragique date de leur mort : le jour de leur anniversaire. Le dernier en date : Dick Rivers, figure du rock français décédé alors qu’il aurait dû célébrer ses 74 ans le 24 avril 2019. Un phénomène qui arrive trop souvent pour être une simple coïncidence, selon les scientifiques. Ce qui a donné lieu à plusieurs recherches sur le sujet. En 2012, une étude suisse analysait pour la première fois le taux de mortalité d’une population globale, soit plus de 2 millions de personnes entre 1969 et 2008, et montrait que le risque de mourir le jour de son anniversaire était 14% plus élevé que pour tous les autres jours de l’année. Si ces résultats peuvent paraître anecdotiques, ils le sont moins lorsqu’ils sont croisés avec d’autres travaux sur le sujet. Par exemple, aux Etats-Unis, une étude publiée en 2014 - basée sur 25 millions de décès de 1998 à 2011 - concluait que le taux de mortalité des personnes dont c’est l’anniversaire est plus élevé de 6,7%. Les chercheurs de l’université de Chicago précisent que le phénomène est plus courant chez les adultes âgés de 20 à 29 ans (25%) et moins présent chez les octogénaires (5%).

En revanche, aucune recherche ne révèle précisément les causes de ces décès. Alors, pourquoi meurt-on plus souvent le jour où il faut souffler ses bougies, faire la fête et déballer ses cadeaux ? Différentes théories existent. En 2016, une nouvelle étude, réalisée sur un échantillon de décès de 1974 à 2014 au Japon, montrait que le suicide augmentait de 50% le jour d'un anniversaire. Un chiffre que les scientifiques expliquent par une hausse de déprime ce jour-là, qui est, pour certains, l’occasion d'établir un bilan de sa vie. Mais il y a également une hausse d’accidents de la route et de la vie quotidienne (chute, noyade, étouffement…) qui, elle, reste inexpliquée. En résumé, redoublez de vigilance le jour où vous prenez un an de plus !

O.M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires