Etre "woke" n’est pas une tendance, et c’est Barack Obama qui nous le rappelle Etre "woke" n’est pas une tendance, et c’est Barack Obama qui nous le rappelle

L'époque en live

Barack Obama pousse un coup de gueule contre les injonctions à être "woke" qui pullulent sur Twitter par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mercredi 6 Novembre 2019

Mardi 29 novembre 2019, lors du sommet de la Fondation Obama, l’ancien président des Etats-Unis a vivement critiqué le choix de celles et ceux qui empruntent une posture moralisatrice sur les réseaux sociaux.

Il faut peut-être que Barack Obama le dise pour que les internautes le réalisent : il existe une tendance à la moralisation sur les réseaux, notamment sur Twitter, et cela devient insupportable, voire même "contre-productif". Mardi 29 novembre dernier, alors qu’il répondait aux questions de l’actrice et militante Yara Shahidi, au sommet de la Fondation Obama, l’ancien président des Etats-Unis a critiqué la culture du "call-out", soit ce mouvement présent sur les Internets, qui tend à montrer du doigt celles et ceux que l’on juge "problématiques" dans leurs réflexions. Tout en prétendant, donc, être tout à fait éveillé politiquement. Mettre la honte à quelqu’un publiquement, et en 280 caractères, n’aurait donc finalement rien à voir avec le militantisme. Une tendance que l’homme politique aurait remarqué notamment par l’intermédiaire de sa fille Malia, actuellement étudiante à Harvard, car ce type de comportement serait particulièrement présent sur les campus universitaires. 

"Chez certains jeunes, j’ai parfois l’impression qu'être critique à l'égard des autres est la façon dont chacun créé le changement, et ça s’est accéléré avec les réseaux sociaux, a-t-il déploré. Si je fais un tweet ou un hashtag sur ce que tu as fait de mal, ou sur le fait que tu as utilisé le mauvais mot ou le mauvais verbe, alors après je peux être fier de moi. Parce que je suis super “woke” et parce que je t'ai montré du doigt. Mais ce n'est pas vraiment de l'activisme. Ce n'est pas comme ça qu'on fait changer les choses. " 

Pour lutter contre cette quête de "pureté idéologique" sur les réseaux, Barack Obama a également rappelé que le monde était compliqué et fait d’ambiguïtés, autant que les être humains, appelant ainsi à plus de nuances et d’échanges dans les conversations. "Les gens qui font de bonnes choses ont des défauts, a-t-il développé. Les gens que vous combattez peuvent aimer leurs enfants et, vous savez, même partager certaines choses avec vous. (…) Si vous ne faites que jeter la pierre, vous n’irez pas très loin."

Un rappel à l’ordre qu’avait déjà évoqué le 44e président des Etats-Unis, en 2017, lors d’une interview accordée au Prince Harry. Il regrettait déjà la teneur binaire des discours que l’on trouvait en ligne et que l'on retrouvait rarement en dehors des réseaux. "Il faudrait faire en sorte que les communautés en ligne soient aussi actives hors ligne. (...) La vérité est que sur Internet, tout est simple, mais lorsque vous rencontrez des gens, c’est plus compliqué, avait-il annoncé. Il est plus difficile d'être odieux et cruel face à quelqu’un, qu’anonymement sur Internet."

Un appel au respect de l’autre qui rappelle enfin, comme nous le remémore BuzzFeedNews, le discours de Barack Obama lors de la conférence annuelle Nelson Mandela en 2018. Ce dernier avait ainsi évoqué les fondements de la démocratie. "(Elle) exige que nous puissions également entrer dans la réalité de personnes qui sont différentes de nous afin de pouvoir comprendre leur point de vue. Peut-être que nous pouvons changer d'avis, mais peut-être qu'ils vont changer le nôtre. Et vous ne pouvez pas faire cela si vous ne faites pas attention à ce que vos adversaires ont à dire dès le début. " N'est-ce pas.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires