Et si le tennis laissait les femmes s’habiller comme elles veulent ? Et si le tennis laissait les femmes s’habiller comme elles veulent ?

L'époque en live

Et si le tennis laissait les femmes s’habiller comme elles veulent ? par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 30 Août 2018

Alizé Cornet en brassière, Serena Williams et son tutu ou sa combinaison noire… Cet été, tous les yeux sont rivés sur les tenues des joueuses de tennis. Si l’une a reçu un avertissement pour mauvaise conduite, l’autre s'est vue interdire sa tenue moulante au prochain tournoi de Roland Garros. Idée folle : et si on laissait nos joueuses... jouer ?

Vous vous souvenez forcément de Serena Williams et de sa combinaison noire, portée lors du dernier tournoi de Roland Garros. Si elle avait reçu le soutien des internautes et de Nike, son sponsor, le directeur de la Fédération Française de Tennis, Bernard Giudicelli, a vivement critiqué ce choix vestimentaire lors d’une interview pour Tennis Magazine. "Je crois qu'on est parfois allé trop loin. Cette tenue ne sera plus acceptée, a-t-il déclaré juste avant le début de l’US Open. Il faut respecter le jeu et l'endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin". Une décision que Rafael Nadal, onze fois vainqueur à Paris, s’est empressé de soutenir : "Je pense que chaque tournoi a le droit de faire ce qu'il considère le mieux". Rappelons cependant que la championne portait cette combinaison ultra-badass aussi pour des raisons médicales. Mais qu’à cela ne tienne. Mardi 28 août et en guise de réponse au directeur de la FFT, Serena Williams est apparue à l’US Open dans une robe tutu noire griffée Virgil Abloh.

Vous pensiez en avoir fini avec ces polémiques d’un autre siècle ? Que nenni ! Mercredi 29 août, la joueuse française Alizé Cornet en a déclenché une autre à son insu. Alors qu’elle remettait son t-shirt à l’endroit dans un coin isolé du court, l’arbitre lui a donné un avertissement. Depuis, les organisateurs se sont excusés, le protocole a été officiellement modifié, mais les joueuses présentes au tournoi ont immédiatement réagi, arguant que ce geste n'aurait jamais été reproché à un homme. Et surtout pas à Rafael Nadal, qui sort (avec classe bien entendu) son caleçon de ses fesses à chaque service. Les internautes ont par ailleurs noté qu'on voit régulièrement des joueurs se mettre torse-nu pendant les récupérations.

Cette série d'attaques contre les joueuses aura au moins eu un mérite : celui de rappeler que la tenue des joueuses est scrutée à la loupe depuis toujours. Le tennis est en effet le seul sport où la jupe est imposée aux femmes. Franceinfo, dans un article consacré à la tenue des joueuses de tennis, évoque l’histoire d’Anne White qui, en 1985, avait joué dans une combinaison blanche qui ressemble à celle de Serena Williams. Elle avait alors fait la une de cinq des huit journaux nationaux, et l’arbitre lui avait soufflé à l’oreille de changer de tenue pour venir jouer le lendemain... "On n’attend pas des footballeuses qu’elles soient mannequins, explique Florence Carpentier, historienne du sport, dans un article pour Cheek Magazine en 2013. Par contre, c’est ce qu’on demande aux joueuses de tennis". Peut-être faudrait-il simplement arrêter de sexualiser le corps de nos sportives et, à plus large échelle, le corps des femmes.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus