Des employés de chez Apple écoutent nos conversations Des employés de chez Apple écoutent nos conversations

L'époque en live

Des employés d'Apple écoutent nos conversations via Siri par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 30 Juillet 2019

D'après le "Guardian" - qui a interviewé un employé d'Apple - 1% des conversations que l’on a avec l’assistant vocal Siri est écouté par les employés de la firme de Cupertino. Même les plus personnelles.

Apple écoute aux portes. C'est en tout cas ce qu'affirme un article paru dans le Guardian ce 26 juillet 2019. Selon le média britannique, Apple écouterait 1% des conversations que l'on a grâce à Siri, y compris des appels entre médecin et patient, trafic de drogues et relations sexuelles par téléphone. Ces personnes ne sont pas directement des employés d'Apple, mais embauchées par des sociétés tierces chargées de travailler sur le fonctionnement de Siri. Apple a précisé au Guardian : "une petite partie des demandes de Siri sont analysées pour améliorer Siri et la diction. Les demandes des utilisateurs ne sont pas liées aux identifiants Apple. Les réponses de Siri sont analysées pour des questions de sécurité et tous les analyseurs sont sous l’obligation d’adhérer à la clause de confidentialité très stricte d’Apple". Pourtant, une source interne a dévoilé au Guardian une réalité bien différente. "Il y a un grand nombre d’enregistrements avec des discussions privées entre un docteur et son patient, des accords de travail, ce qui ressemble à du trafic de drogue, des ébats sexuels... Ces enregistrements sont accompagnés des données de l’utilisateur, à savoir la localisation, le détail de ses contacts, les données des applications".


La plupart des conversations sont entendues lorsque Siri se déclenche accidentellement. Normalement, l'assistant vocal se lance avec la formule magique "allo Siri", mais le contact chez Apple assure que "le bruit d'une fermeture éclair" peut l'activer. Et qui dit déclenchement non sollicité, dit conversation privée. En janvier dernier, la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) avait infligé une amende record de 50 millions d'euros à Google pour violation du RGPD (Règlement général sur la protection des données), poingtant du doigt un "manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour personnalisation de la publicité". Pour désactiver Siri, rendez-vous dans les réglages de l'iPhone, puis "Siri et recherche", avant de désactiver "Dis Siri". Bye, bye, Siri. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires