Crédit social : mais que fait la Chine ?

L'époque en live

Les Chinois mal notés pourraient être privés de train ou d'avion par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Le Parti communiste chinois a mis en place un "crédit social". Un système de notation qui vise à noter les citoyens sur leurs bons ou mauvais comportements en société. Non, ce n’est pas une blague.

Le crédit social, c’est l’outil qui permettra bientôt aux citoyens chinois de se voir attribuer une ‘note sociale’. Plus elle sera basse, plus la liberté de l’individu mal noté sera restreinte. Selon l’agence de presse Reuters, les civils avec une mauvaise note sociale pourront être interdits de prendre l’avion et le train. Ils auront des difficultés pour inscrire leurs enfants dans les bonnes écoles, et même avoir des soucis bancaires. Cette pratique, qui semble surréaliste, sera mise en place en Chine à partir du 1er mai 2018 selon le communiqué de la Commission nationale du développement de la réforme publiée le vendredi 16 mars.

La Chine plonge dans la dystopie

Le crédit social, c’est exactement ce qu’il se passe dans le premier épisode de la troisième saison de la série Netflix "Black Mirror". Dans l’épisode "Chute libre", Lacie cherche à tout prix à améliorer sa note sociale, pour obtenir un appartement des beaux quartiers. Pour cela, il lui faut une note minimum de 4,5 alors que sa note actuelle est de 4,2. Mais, Lacie enchaîne les mauvaises actions, et c’est là que sa note sociale baisse. Elle est alors interdite de prendre l'avion prévu pour se rendre au mariage de son amie.

La ressemblance du scénario avec le projet de la Chine est frappante (voire flippante), et ce pays ne cesse de ressembler à un film de science-fiction. Depuis le mois de février 2018, la police chinoise est équipée de lunettes de soleil à reconnaissance faciale, pour scanner les foules et repérer en un rien de temps un individu malveillant grâce à une base de données intégrée. Ouep, Big Brother is watching les gars.

via GIPHY

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.