Coupe du monde féminine de foot : on vous explique pourquoi ça part mal Coupe du monde féminine de foot : on vous explique pourquoi ça part mal

L'époque en live

Coupe du monde féminine de foot : on vous explique pourquoi ça part mal

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 17 Mars 2019

Si on a hâte que la Coupe du monde féminine commence, côté communication, on se pose quelques questions : maillots girly, mascotte en forme de poulette, affiche plus décevante qu'un Guingamp-Dijon... Allo, la FFF ?

C’est officiel : pour la première fois de son histoire, l’équipe de France féminine de football jouera la Coupe du monde avec, sur le dos, son propre maillot, différent de celui de l’équipe masculine. Mais contrairement au modèle bleu des matchs à domicile, le maillot extérieur blanc à pois mignons et broderies "or rose", dévoilé le 12 mars 2019, a fait réagir certain.e.s


Et ce n’est pas première fois qu’on lève un sourcil circonspect en découvrant ce qu’il se trame pour le 7 juin, date de lancement de l’événement. En mai 2018 déjà, le choix de la mascotte française, nommée Etti, avait surpris. Le 8 mars 2019, c’est l’affiche officielle qui avait fait grincer des dents. Et pas seulement parce qu'Etti ressemble à un Pokémon sous acide, ni que l'affiche a fait hurler plus d'un.e graphiste. Pour les Dégommeuses, équipe de foot majoritairement composée de lesbiennes, qui utilise le sport pour lutter contre les discriminations : "La mascotte est à la fois très enfantine et hyper féminisée, détaille Cécile Chartrain, sa co-présidente et fondatrice. Un petit oiseau avec des cils immenses, un chouchou sur la tête et une marinière qui ne ressemblent pas du tout à une tenue de foot. Et sur l’affiche officielle est dessiné en gros plan le visage d’une jeune femme blanche visiblement maquillée, sourcils épilés, rouge à lèvres marqué, cheveux longs au vent. On ne voit que son visage lisse ; pas de corps en action ni rien qui renvoie à la performance sportive". 

 

Alors que d'autres nations ont fait un choix radicalement différent. "Dans la plupart des autres pays, les tenues des filles et des garçons sont quasi identiques, détaille Cécile Chartrain. Chez nous, tout est fait pour marquer la différence". Une com que la footballeuse estime sexiste et lesbophobe. Elle fait aussi l’impasse sur l’inclusivité ethnique, quand les sources d’inspiration ne manquaient pas. La Fédération étatsunienne, par exemple, "met systématiquement en avant dans ses clips des athlètes correspondant à une féminité assez 'classique', explique Cécile Chartrain. Mais aussi des joueuses au physique plus androgyne, dont certaines ouvertement lesbiennes, comme Megan Rapinoe". De quoi pousser plus de femmes à se sentir concernées par le foot, et donc, à s’y intéresser voire à pratiquer.

Et montrer aux petites filles et jeunes femmes qui regardent la télé, que tous les modèles de féminité sont acceptables. Un message qui inspirera, on l’espère, la Fédération Française de Football.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A l'occasion de la Coupe du Monde Féminine de Football qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet, nous lançons un APPEL A CRÉATION D'AFFICHES intitulé "FOOTBALLEUSES" ! L’objectif est double : ● célébrer footballeuses dans toute leur diversité, en s’affranchissant des représentations habituelles visant à rassurer sur leur féminité ● rendre les footballeuses plus visibles en déployant massivement ces affiches sur les murs des grandes villes de France à l’approche de la compétition. On compte sur votre créativité ! Toutes les infos sur notre site lesdegommeuses.org  #football #coupedumondefeminine #coupedumondefeminine2019 #sportinclusif #footforfreedom #footforlove #concours #appelacreation #affiche #affiches #footballeuses #footballeuse #dessinetafootballeuse #illustration #creation #dessin #lesdegommeuses #degolove #militant #feministe #feminism #lesdegos #coupedumonde #artist #gogogolesdegos

Une publication partagée par Les Dégommeuses (@lesdegommeuses) le

C.C.-M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires