Coronavirus : quelles aides pour les indépendants, les TPE et les auto- entrepreneurs ? Coronavirus : quelles aides pour les indépendants, les TPE et les auto- entrepreneurs ?

L'époque en live

Coronavirus : quelles aides pour les indépendants, les TPE et les auto-entrepreneurs ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 11 Mai 2020

La crise du coronavirus n'a épargné personne, mais évidement, le choc est encore plus violent pour les TPE et les indépendants dont les trésoreries sont souvent en flux tendu. Alors que la faillite menace plus que jamais, voici un résumé des dernières aides mises en place par le gouvernement pour limiter la casse. Au total, c'est plus de 7 milliards qui seront débloqués.

#1 Annulation des charges sociales pour les entreprises de moins de 10 salariés

Une exonération qui concerne les entreprises qui ont dû fermer sur décision administrative pendant le confinement, et qui s'étendrait pour l'instant sur les mois de mars, d'avril et de mai. Elle pourrait même se prolonger après, notamment pour les entreprises du secteur de la restauration, de la culture, et du tourisme.

#2 Un fond de solidarité prolongé

Les TPE de moins de 10 salariés, les auto-entrepreneurs ou les indépendants ont déjà eu la possibilité de demander une aide défiscalisée allant jusqu'à 1500€. Si les demandes pour le mois de mars sont closes, il est encore possible de faire une demande pour le mois d'avril jusqu'au 31 mai sur le site impots.gouv, et pour le mois de mai jusqu'à fin juin. Ceux qui n'auraient pas encore le droit de rouvrir le 11 mai, comme les bars et les restaurants, mais aussi les théâtres et les cinémas verront cette aide maintenue au mois de juin, et peut être après. 1,3 millions d'entreprises en ont déjà bénéficié.

#3 Une aide allant jusqu'à 5 000€ pour payer son loyer

Au départ réservée aux entreprises qui comptaient au moins un salarié, Bruno Lemaire, ministre de l'économie, a finalement annoncé le 4 mai que cette aide serait aussi accordée aux TPE, indépendants, professions libérales et artisans. La seule obligation : ne plus pouvoir payer ses charges ou son loyer, et s'être vu refuser une demande de prêt garanti par l'Etat. Accordée par la région où vous êtes domicilié, la demande est donc à faire en ligne, sur le site internet de votre conseil régional. Attention, cette aide ne pourra être versée qu'une fois...

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires