Travail: comment booster son bien-être pour se sentir mieux au bureau ? Travail: comment booster son bien-être pour se sentir mieux au bureau ?

L'époque en live

Bien-être au travail: comment se sentir mieux au bureau ? par Romane Hassoun

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 26 Novembre 2018

Selon l’Institut Sapiens, l’absentéisme des salariés français coûterait chaque année près de 108 milliards d’euros. Une addition salée pour le gouvernement. Manque de reconnaissance, lassitude et forte dose de stress…Nombreux sont les facteurs qui nuisent à la productivité. Chez Glamour, on connaît la recette pour combiner bonheur et travail. Prenez note, voici nos 5 solutions

#1 Cultiver l'art de la bonne blague
Selon une étude réalisée par Anja Van Der Broeck, une psychologue néerlandaise : "les blagues au travail augmentent le plaisir de travailler et réduisent le risque d’un épuisement professionnel". Cela dédramatise les situations difficiles, renforce la cohésion des équipes et diminue le stress. En revanche, attention aux types de blagues. L’autodérision est mieux perçue que les vilaines blagues entre collègues. Gardez vos vieux "tire sur mon doigt" pour vos amis.

#2 Amenez son chien au travail
Cabot, boulot, dodo ! Les chiens sont fédérateurs et permettent à des personnalités plus timides d’offrir un médiateur pour se rapprocher des autres. Selon Magali Gavaret, responsable communication chez Nestlé Purina Petcare : "le chien va faciliter les interactions sociales, il va détendre l'atmosphère. Les personnes timides vont avoir plus tendance à parler avec les autres. Le chien est un vrai lien social." Avoir un chien signifie que l’on a des responsabilités : "il faut prendre une pause pour sortir son chien car cela permet au salarié de s'aérer l'esprit et de revenir à son poste de travail plus concentré", indique le docteur Sarah Jeanin, psychologue et éthologue. Reste que malheureusement, certains immeubles interdisent les chiens pour des raisons d'hygiène (ce que l'on peut comprendre). L'option poisson rouge sera donc peut-être à envisager.

#3 Gardez un esprit sain dans un corps sain
En 2005, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) a publié une étude sur : "L’alimentation au travail: des solutions contre la malnutrition, l’obésité et les maladies chroniques." Le rapport a souligné un lien de corrélation entre un mauvais régime alimentaire et une baisse de productivité flagrante en entreprise. On ne le dira jamais assez, il est essentiel de conserver une bonne hygiène de vie pour garder la forme au bureau. Dormir suffisamment, prendre le temps de déjeuner, prendre une pause, manger ses 5 fruits et légumes par jour...
Quid du sport après le boulot ? On vous l’accorde ce n’est pas facile. Tentez d'y aller au moins une fois par semaine pour oxygéner votre cerveau. Et pourquoi pas ne pas se payer un coach avec plusieurs collègues ? Pour les plus paresseux, pensez à marcher au moins 30 min par jour et monter les escaliers. 

#4 Avoir une vie en dehors du travail
Selon une étude réalisée par le groupe Cegos (leader de la formation professionnelle continue), 57% des cadres et salariés éprouvent des difficultés à concilier une vie professionnelle et privée. Le travail est un moyen et non pas une fin en soi. "Prévoir son temps libre, voir ses amis, organiser un week-end avec sa famille aide à faire une coupure avec le travail ", révèle Sylvaine Pascual, coach spécialiste des relations humaines. Renouer avec des plaisirs simples et si possible non technologiques vous remettra d’aplomb pour la semaine suivante. N'oubliez donc pas de poser vos RTT, vos congés et surtout, quand le week-end arrive : décrochez.

#5 Positiver
D’après Shirzad Chamine, auteure de l'ouvrage "L'Intelligence positive", une grande partie de nos difficultés vient de nos"saboteurs mentaux." Des éléments perturbateurs qui envoient en permanence des messages négatifs : "je suis nul", "je n'y arriverai jamais", "c'est toujours sur moi que ça tombe", "je dois être parfait", "si je loupe ce contrat, je n'ai pas ma place dans l'entreprise".  Être positif, cela s’apprend c’est un sport quotidien. Et l’un des meilleurs !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus