Comédie musicale ‘Billy Elliot’ : ce qu’on a envie de dire à la Hongrie qui a annulé le spectacle Comédie musicale ‘Billy Elliot’ : ce qu’on a envie de dire à la Hongrie qui a annulé le spectacle

L'époque en live

Comédie musicale ‘Billy Elliot’ annulée : voici ce qu’on a envie de dire à l'Opéra de Budapest par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 26 Juin 2018

Le 21 juin 2018, le spectacle "Billy Elliot" a été retiré de l’affiche en Hongrie. En cause : une campagne homophobe relayée par un journal conservateur proche du gouvernement.

Les Hongrois privés d’opéra. Les représentations du spectacle Billy Elliot, directement inspiré du film sorti en 2000, ont été annulées à Budapest. Selon Magyar Idok, un journal conservateur proche du gouvernement, la comédie musicale risquerait de "transformer les petits garçons hongrois en homosexuels". Rappelons-le, le film (ou le spectacle) raconte l’histoire d’un jeune garçon qui décide de faire de la danse classique et devient un danseur étoile talentueux. Selon la journaliste Zsofia N. Horvath, à l’origine de cet article et interrogée par le Washington Post, "le spectacle contrecarre l’objectif du gouvernement de produire davantage de bébés en faisant croire à des enfants qu’il est acceptable d’être homosexuel". Elle ajoute à cela qu’il n’est pas possible de promouvoir l’homosexualité "dans une situation où la population vieillit et diminue, et où la nation est menacée par l’invasion étrangère". D'après le gouvernement, la pièce aurait été annulée car les places ont eu du mal à se vendre à la suite de ces "révélations". De quoi avoir un léger doute lorsque, selon le journal hongrois indépendant 444.hu, les préventes avaient très bien fonctionné.
Difficile de croire que cette polémique a lieu en Europe, au 21e siècle et pendant le Pride Month. Et les réactions n’ont pas manqué de fuser sur la twittosphère…


 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus