Chez Kering, les pères auront droit à un congé paternité de 14 semaines Chez Kering, les pères auront droit à un congé paternité de 14 semaines

L'époque en live

Kering : les pères auront droit à un congé paternité de 14 semaines par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 12 Septembre 2019

Alors qu’en France, les hommes ne bénéficient que de onze jours de congé paternité, week-end compris, le groupe de luxe Kering s’apprête à mettre en place un "Congé Bébé" pour tous ses salariés. Les pères bénéficieront désormais de 14 semaines pour s’occuper de leur nouveau-né.

C’est une question de société brûlante. Dans beaucoup de pays - Canada, Etats-Unis, Suisse, Allemagne…-, le congé paternité n’existe pas. En France, il ne s’élève qu’à onze jours, en plus des trois jours de congé naissance. L’adoption octroie quant à elle dix semaines, que les parents doivent se partager. Une politique parentale nationale qui fait débat, mais que chaque entreprise peut décider d’assouplir en fonction de ses moyens.

C’est ce que s’apprête à faire Kering (Balenciaga, Gucci...). Son but : mieux promouvoir l’égalité femmes-hommes. Le groupe de luxe a d’ailleurs promis d’atteindre "la parité femmes-hommes et l’égalité de salaire, à tous les niveaux de hiérarchie, d’ici 2025". Un congé de 14 semaines, entièrement rémunéré par l’entreprise, sera donc accordé pour la naissance ou l’adoption d’un enfant à tous.tes les employé.e.s du groupe, femmes et hommes confondu.e.s. Le "Congé Bébé" devra être pris dans les six mois suivants la naissance de l’enfant. Il fait d’ores et déjà figure d’exemple et remplace les congés maternité et paternité déjà accordés par le groupe de François-Henri Pinault. Jusqu’alors, les collaboratrices bénéficiaient de 14 semaines de congé maternité, tandis que les hommes n’avaient le droit qu’à cinq semaines off entièrement rémunérées. "Désormais, avec le Congé Bébé, tous les parents sans exception, et quelle que soit leur situation personnelle, bénéficieront d’un socle commun de 14 semaines de congés rémunérés à 100% pour la naissance ou l’adoption d’un ou plusieurs enfants", a expliqué la marque dans un communiqué. "En harmonisant les avantages accordés aux pères et aux partenaires, nous nous assurons non seulement que tous nos collaborateurs bénéficient des mêmes droits, et ainsi d’un temps équivalent à consacrer à leur famille, mais nous agissons aussi en faveur des femmes dans le milieu professionnel, où femmes et hommes seront dès lors tout aussi susceptibles de prendre un congé prolongé", a précisé la directrice des ressources humaines de Kering, Béatrice Lazat. Le "Congé Bébé" sera mis en place dès le 1er janvier 2020 dans toutes les branches du groupe.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires