Running Nike

C'est dans le mag : la ruée vers le run !

C'est dans le mag : la ruée vers le run !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 31 Janvier 2014

On le croyait réservé aux retraités en jog. Mais depuis quelques temps, le running est in. Baskets mode, avalanche d’applis, courses aussi fun que des fêtes privées… Décryptage d’un phénomène et de ces néo-runneuses qui ont fait irruption sur la piste.

Trois copines en legging flashy, une bande de hipsters galopant barbe  au vent… Central Park à l’heure de pointe ? Non, un dimanche aux Buttes-Chaumont, à Paris. Avec 5,9â?¯millions de Français enfilant leurs baskets chaque semaine – dont un tiers de filles – courir n’a jamais été aussi cool. Et même si le concept reste le même (mettre un pied devant l’autre), le code a changé. On ne dit plus "footing" mais "running", on partage ses exploits sur Facebook et, depuis que la modosphère a autorisé le port de la basket en toutes circonstances, c’est le running boom. Pourquoi ? Parce c’est "moins cher que l’aquabike, et l’anti-burn-out suprême", résume Gwenael Tardiff d’Infiniment Sport, une société de coaching à qui 22 entreprises dont Dell, Smartbox ou Apple confient leurs employés pour courir entre midi et deux. "On a une nouvelle demande tous les 15 jours ! La France commence à prendre conscience que le running peut agir dans le cadre de la lutte contre le stress, à l’image des sociétés américaines qui ont toujours accordé une part importante au bien-être."

Découvrez la suite de notre enquête dans le numéro 120 en kiosque actuellement.

Laetitia Møller et Lisa Sicignano

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus