Body shaming : 30% des Français ont déjà été victimes de moqueries sur leur corps Body shaming : 30% des Français ont déjà été victimes de moqueries sur leur corps

L'époque en live

Body shaming : 30% des Français ont déjà été victimes de moqueries sur leur corps par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 3 Août 2019

Si de plus en plus de Français.e.s adhèrent à la "body positivity" et apprennent à assumer et surtout, à accepter, totalement leur corps et leur apparence, 30% d’entre eux/elles sont toujours victimes de "body shaming". Quelques chiffres.

Ce jeudi 1er août 2019, l’institut de sondage YouGov a révélé les résultats d’un sondage sur le body shaming en Europe. Et à l’heure de l’acceptation de soi, les conclusions sont toujours aussi inquiétantes : 30% des Français.e.s ont déjà été victimes de railleries sur leur apparence ou leur poids au cours de leur vie. Plus inquiétant encore, ce chiffre grimpe en flèche chez les 18-24 ans. Ils/elles sont plus de 55% à avoir déjà subi des moqueries sur leurs corps. Les Finlandaises et les Finlandais sont également de plus en plus touché.e.s par ce phénomène (33%). Des remarques désobligeantes qui, pour la plupart, proviennent de l’entourage proche : 45% sont profanées par les collègues de travail, 25% par les ami.e.s et 19% par la famille. Mais à en croire les experts à l’origine du sondage, 26% des citoyens européens ont déjà aussi été body shamés par des inconnu.e.s. 

En réponse à ce genre d’humiliations, 49% des Français.e.s disent adhérer totalement à la body positivity et assument ainsi entièrement leur corps et leur apparence. Pourtant, comparé à ses voisins, l’Hexagone est en retard en matière d’acceptation de soi. 79% des Espagnol.e.s et Italien.ne.s l’appliquent quotidiennement ainsi que 63% des Allemand.e.s et 55% des Norvégien.ne.s. Pourtant, la majorité des Européen.ne.s voudrait changer quelque chose de son apparence physique. 72% des Espagnol.e.s voudraient voir leurs corps évoluer tout comme 64% des Finlandais.e.s et des Italien.ne.s et 56% des Français.e.s qui, visiblement, sont surtout complexé.e.s par leur poids. Ainsi, 45% d’entre eux/elles sont prêt.e.s à changer radicalement leurs habitudes alimentaires et 41% à faire du sport intensément pour mincir. 25% des personnes interrogées se disent également tout à fait enclines à faire un régime et 18% seraient même près à subir une abdominoplastie, une chirurgie esthétique du ventre, pour être plus mince. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires