#Blackdot : un point noir pour sauver les victimes de violences conjugales #Blackdot : un point noir pour sauver les victimes de violences conjugales

L'époque en live

#Blackdot : un point noir pour aider les victimes de violences conjugales par Romane Hassoun

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 23 Novembre 2018

Agressée par son ex, une mère de famille anglaise a lancé la campagne Blackdot sur Facebook pour soutenir toutes les victimes de violences conjugales.

Sauver sa peau en restant discrète, c’est l’idée d’une mère anglaise pour venir en aide aux femmes agressées, menacées ou frappées par leur compagnon. Le principe est simple : pour celles qui n’osent pas révéler leur situation ouvertement, il suffit de se dessiner un petit point noir sur la paume de sa main. Un genre de signal de détresse codé qui pourrait aider les victimes de violences sans craindre la vengeance de leur bourreau.
"J'ai été gravement agressée par mon ex, au point de craindre pour ma vie. Je ne veux pas que d'autres femmes en arrivent là." Le prénom de cette femme reste anonyme mais elle s’est confiée au média britannique Netmums. Avec l’aide du maquillage, elle a eu l’idée d’alerter le monde extérieur de son enfer: "je me suis dit que toutes les femmes avaient un eyeliner ou du mascara chez elle et que si la police ou des travailleurs sociaux venaient chez elles, elles pouvaient aller aux toilettes, dessiner ce point noir, montrer leur paume à l'une des personnes présentes et l'effacer simplement en se frottant la main."

Vigilance et discrétion
Ce signal fonctionne à condition d’être connu et reconnu et qu’il ne soit pas un danger pour sa victime. "Les maris abusifs peuvent tomber sur l’information sur internet.", a assuré le site Metronews. A l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre, la campagne #Blackdot sera propagée pour inviter les femmes à partager leur douleur et à en parler.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus