Antisémitisme : comment endiguer la hausse des actes contre les Juifs.ves ? Antisémitisme : comment endiguer la hausse des actes contre les Juifs.ves ?

L'époque en live

Antisémitisme : comment endiguer la hausse des actes contre les Juifs.ves ? par Romane Hassoun

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 18 Février 2019

Trop souvent nié ou minimisé, l’antisémitisme connaît une nouvelle flambée en France. Un problème qui n’est pas que conjoncturel, et qui nécessite un travail de fond à l'échelle de notre société toute entière.

Samedi 16 février 2019, l’Académicien et philosophe Alain Finkielkraut était traité de "grosse merde sioniste" et exhorté à "rentrer dans son pays", alors qu’il croisait un cortège de Gilets Jaunes à Paris. En début de semaine dernière, des croix gammées étaient taguées sur des portraits de Simone Weil, et un autre tag raciste et antisémite visant le joueur du PSG Kylian Mbappé était découvert dans un RER. Le 9 février, c’était l’enseigne Bagelstein qui portait plainte après que l’inscription "Juden" était tracée en lettres jaunes sur la vitrine d’un de ses restaurants de la capitale. Et ces faits n’ont rien d’anecdotiques, puisqu'on note une augmentation de 74 % des actes antisémites sur toute l’année 2018, selon des chiffres dévoilés mi-février par le ministère de l’Intérieur, qui a recensé 540 actes déclarés.

De quoi inquiéter les Juifs français, déjà très durement touchés ces dernières années (assassinat de Mireille Knoll en 2018, prise d'otage de l’Hyper Casher en 2015, tuerie à l’école d’Ozar Hatorah en 2012, meurtre d’Ilan Halimi en 2006...). Pour Sacha Ghozlan, Président de l’Union des étudiants Juifs de France (UEJF), "tous ces meurtres, ces agressions et ces propos injurieux ont enclenché un climat de peur dans la France entière". Une haine présente dans les quartiers populaires, mais aussi dans les universités – on se souvient, en octobre 2018, de la plainte d’une étudiante en médecine de Paris 13 pour injures antisémites à son égard, ou encore, des tags retrouvés à Tolbiac à la même période, en marge du mouvement étudiant contre Parcoursup. Les sphères politiques et intellectuelles sont aussi concernées, comme le montrent les curieuses précautions utilisées par plusieurs personnalités d'extrême gauche suite aux injures contre Alain Finkielkraut.

Quel que soit le visage qu’il prenne, l’antisémitisme de 2019 a un goût de déjà vu bien amer... "On a l’impression de retourner en arrière, de retrouver ce vieil antisémitisme des années 30", analyse Sacha Ghoslan. Comment l’enrayer ? Selon le gouvernement, en prévoyant de renforcer le réseau des référents sur les questions de racisme et d’antisémitisme dans les établissements d’enseignement supérieur. Insuffisant, pour le président de l’UEJF, qui souhaite que soit décrété un "réel état d’urgence, avec appel du gouvernement, des syndicats, de la police, de la justice à réagir vite, fort et bien." Nécessaire aussi : la déconstruction en profondeur des stéréotypes qui alimentent la violence. "On accuse trop souvent le Juif d’être responsable des maux de la France, de souffler des décisions à l’oreille d’Emmanuel Macron, par exemple", note Sacha Ghozlan – un discours porté entre autres par la fachosphère et qui trouve un écho au sein des sphères "antisystèmes", notamment parmi les Gilets Jaunes. L’importation du conflit israélo-paléstinien, qui consiste à stigmatiser les Juifs sous couvert de désaccords avec la politique de l’Etat hébreux, mérite également une réflexion de fond, auprès des jeunes comme de leurs aînés. Un travail indispensable, à mener en parallèle de la réponse légale contre les violences, afin d’en finir (enfin) avec l’antisémitisme français.

R.H avec C.CM

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires