Alcool : un français sur quatre boit trop Alcool : un français sur quatre boit trop

L'époque en live

Alcool : un Français sur quatre boit trop par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 26 Mars 2019

"Deux verres par jour, et pas tous les jours". Santé Publique France a dévoilé ce 26 mars 2019 une étude révélant qu’un quart des Français boirait trop, plus particulièrement les jeunes.

"Pour votre santé, l’alcool c’est maximum deux verres par jour, et pas tous les jours". Tel est le message véhiculé par la dernière campagne de prévention de Santé Publique France et du ministère de la santé. Alors que cette campagne sort ce 26 mars 2019, des repères scientifiques avaient été établis en 2017 : en clair, il ne faudrait pas consommer plus de dix verres d'alcool par semaine, pas plus de deux verres par jour et d’avoir des jours dans la semaine sans consommation.



Les jeunes (18-24ans) boivent plus que les plus âgés (65-75ans)
En parallèle de cette campagne, l’autorité sanitaire a publié ajourd'hui la première étude épidémiologique sur la consommation d’alcool depuis ces nouvelles recommandations. Verdict : 23,6 % des 18-75 ans dépassaient en 2017 le repère sur au moins un des trois critères, "plus précisément 19,2 % déclaraient avoir bu plus de deux verres d’alcool en une journée au moins une fois au cours des sept derniers jours, 9,7 % déclaraient avoir bu plus de 10 verres d’alcool et 7,9 % déclaraient avoir consommé de l’alcool plus de 5 jours sur 7". Les jeunes sont plus nombreux à consommer de l'alcool : plus de deux verres en une journée au moins une fois dans la semaine. À l'inverse, les plus âgés boivent moins d'alcool en une seule fois, mais plus souvent : 17 % des 65-75 ans ont bu de l'alcool plus de 5 jours sur une semaine, contre seulement 2,2 % des 18-24 ans. Les hommes (33 %) sont plus concernés que les femmes (14 %).

Alerter sur les dangers de l'alcool
"Cela représente environ 10,5 millions d'adultes qui boivent trop. Ils boivent en tout cas dans une proportion qui augmente les risques pour leur santé notamment tout ce qui est risques à moyen et long terme : cancers, hypertension, hémorragies cérébrales, certaines maladies cardiovasculaires...", a déclaré Viet Nguyen-Thanh, responsable de l'unité addiction de SpF, à l'AFP. Avec cette campagne et cette étude, l’autorité sanitaire espère un peu plus sensibiliser les consommateurs sur les effets de l'alcool à long terme. Entre les multiples rapports sur le nombre de morts causés par l'alcool, les challenges sur les réseaux sociaux - comme le Dry January qui consiste à ne plus boire d'alcool pendant un mois - et les différentes études à ce sujet, certaines personnes comme l’addictologue Victor Le Grand, s'enthousiasment : "si cette stratégie de Santé Publique France se poursuit, elle peut modifier petit à petit notre vision de l’alcool". 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires