A Dose of Cath : la blogueuse cambodgienne qui brise les tabous A Dose of Cath : la blogueuse cambodgienne qui brise les tabous

L'époque en live

A Dose of Cath : la blogueuse cambodgienne qui brise les tabous par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 24 Juin 2018

Dans ses vidéos engagées qui traitent de sujets aussi graves que la culture du viol, celle qui se fait appeler Catherine Harry tente de déconstruire les tabous autour du sexe dans son pays, le Cambodge. Zoom sur une blogueuse bien décidée à faire évoluer les mentalités.

Harcèlement, plaisir et sexualité féminine : voilà des sujets que A Dose Of Cath, alias Catherine Harry, aborde sans problème dans ses vidéos. Très engagée, la YouTubeuse et blogueuse parle sans filtre des relations sexuelles avant le mariage et de films pornographiques dans une société ultra conservatrice où le sexe est tabou, et ou même les sextoys sont interdits. Suivie par près de 200 000 personnes, Catherine Harry se définit elle-même comme une militante féministe qui lutte pour la libération de la parole des femmes dans son pays. Aujourd’hui, la jeune YouTubeuse de 23 ans réussit à vivre uniquement de ses activités de blogueuse, et alterne entre vidéos engagées et partenariats commerciaux. Un succès grandissant qui a attiré l’attention du magazine américain Forbes qui, en mars dernier, l’a classée dans sa liste des 30 entrepreneurs de moins de 30 ans les plus influents d’Asie. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus