73% des femmes réalisent plus de tâches ménagères que les hommes 73% des femmes réalisent plus de tâches ménagères que les hommes

L'époque en live

73% des femmes réalisent plus de tâches ménagères que les hommes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Jeudi 24 Octobre 2019

Selon une étude menée par l’Ifop pour Consolab, une majorité écrasante des femmes réaliseraient plus de tâches ménagères que les hommes, soit près des trois quarts d’entre elles.

Si c’est vous qui avez lancé et étendu la dernière lessive, levez la main. On ne vous voit pas, mais on imagine que vous êtes nombreuses à être concernées. D’après une étude réalisée par l’Ifop pour Consolab, les femmes seraient en effet 73% à réaliser la majeure partie des tâches ménagères dans le foyer. Pour déclarer ces chiffres, plus de 5000 femmes en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Grande-Bretagne et en France ont été interrogées. Parmi elles, les Italiennes en souffriraient le plus. En effet, elles sont 69% à estimer en faire nettement plus que leur conjoint. La faute à une culture machiste très ancrée dans le pays. Les Françaises sont, quant à elles, 44% à constater cet écart. En moyenne, 75% des Européennes seraient en fait plus actives au sein du foyer, et plus particulièrement celles qui gagneraient moins de 1000 euros par mois. "La question de la répartition des tâches est un symptôme du privilège des genres, privilège masculin, analyse François Kraus, Directeur du pôle "Genre, sexualités et santé sexuelle" à l’Ifop, à ce sujet. Malgré le développement d’un idéal du couple plus égalitaire dans la matière, les pratiques montrent toujours une force d’inégalité entre les deux sexes."

Des inégalités qui poussent nombre de couples à la dispute, puisque 48% des femmes et 42% des hommes affirment s’être déjà pris le chou au sujet des tâches ménagères. Les jeunes générations, soit les moins de 30 ans, tendent à faire diminuer cet écart puisqu’ils ne seraient "que" 30% à ne pas s’entendre sur la répartition des tâches. 

Les hommes n’auraient en fait pas le réflexe de faire le ménage ou même de jeter les poubelles, à en croire l’étude. A la question "est-ce que ton compagnon sort les poubelles ?", 75% des femmes auraient répondu qu’il s’y exécutait sans rechigner. Si ce dernier ne râle pas - encore heureux - le ferait-il cependant de lui-même ? Même question pour laver ou ranger la vaisselle, lorsque 60% des hommes s’en chargeraient sans pleurnicher. A quel moment est-ce devenu un réflexe pour les femmes qui doivent, toutefois, demander à leur compagnon de s’en charger ?
Les hommes seraient en fait très doués pour éviter les tâches ménagères. Le repassage serait ainsi leur pire ennemi, puisqu’ils seraient 71% à refuser de s'en charger. La moitié des hommes ne s’occuperaient également ni du linge sale, ni du ménage des sanitaires. 

Enfin, ce que cette étude - très complète - dévoile d’intéressant, c’est que même dans l’achat d’électroménager, le féminin domine. En effet, 73% des femmes seraient à l’origine de l’achat de la machine à laver. Rien d’étonnant puisqu’un homme sur deux n’y toucherait même pas. 71% des femmes seraient également responsables de l’achat de l’aspirateur. Environ 2 femmes sur 3 auraient investi dans le four et les plaques électriques. 62% et 60% des femmes se seraient enfin occupées du lave-vaisselle et du frigo. Bref, si les hommes ne s’investissent pas dans les tâches ménagères, ils ne s’intéresseraient même pas à l’achat de l’électroménager du foyer. 

Dommage, car selon François Kraus, s’investir équitablement pourrait être le secret pour conserver le désir au sein du couple, ainsi qu’une vie sexuelle épanouissante… 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires