#6novembre15h35 : le hashtag qui dénonce les inégalités salariales entre les femmes et les hommes #6novembre15h35 : le hashtag qui dénonce les inégalités salariales entre les femmes et les hommes

L'époque en live

#6novembre15h35 : le hashtag qui dénonce les inégalités salariales entre les femmes et les hommes par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 4 Novembre 2018

Le 6 novembre prochain à 15h35 précises, les Françaises travailleront "gratuitement". Un chiffre qui reflète les inégalités salariales qui perdurent encore dans le pays, et que dénoncent depuis trois ans le collectif Les Glorieuses.

Le samedi 3 novembre dernier avait lieu la Journée européenne de l’égalité salariale. Une date qui n’avait pas été choisie au hasard, puisqu’il s’agissait du jour précis à partir duquel les Européennes auraient commencé à travailler gratuitement si l’égalité salariale existait vraiment en Europe. Ce qui, aujourd’hui encore, est loin d’être le cas. En moyenne, les femmes gagnent 16% de moins que leurs collègues masculins (Eurostat). Et en France, même constat. Le 6 novembre prochain, à 15h35, les Françaises travailleront pour du beurre. En 2018, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes est de 9% et ce à contrats, âges et secteurs d’activités égaux. Bienvenue au XXIème Siècle.

Pour dénoncer cette inégalité salariale, le collectif Les Glorieuses a mis en place une newsletter. Une pétition a également été lancée, et les femmes sont appelées à cesser symboliquement de travailler le 6 novembre prochain à 15h35. Les Glorieuses interpellent aussi le gouvernement et exigent une action rapide. Elles demandent un congé paternité équivalent au congé maternité, une transparence totale des salaires, ainsi que la mise en place d’un certificat d’égalité obligatoire dans les entreprises de plus de 25 salariés. Car "sans égalité économique, il n’y aura ni égalité sociale, ni égalité politique".

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus