6 preuves que vous êtes une réac'

L'époque en live

6 preuves que vous êtes une réac'

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 26 Décembre 2017

Vous avez à peine trente ans mais avez déjà l’impression d’être passée du côté obscur des rabat-oij’. Inventaire de vos indignations de néo-réac.

#1 Vous n’êtes pas pour l’écriture inclusive

Tout ça, pour vous, c’est surtout en débat d’intellos en cashmere, qui ne change rien au fait qu’une femme, "autrice" ou pas, meurt tous les trois jours sous les coups d’un homme. En vrai, vous étiez surtout nulle en allemand au collège et redoutez d’apprendre de nouvelles règles linguistiques. Rien que de penser à l’event Facebook où vous devrez inviter vos "ami.e.s" et "leurs compagn.on.e.s", vous en avez des sueurs froides.

#2 Vous refusez que votre mec se maquille

Chasseresse moderne, vous êtes sur Tinder, Happn & co. En revanche, votre +1 parfait doit payer tout seul la note au restau et enlever de ses grosses mains viriles votre masse de cheveux qui bouche le lavabo. C’est à lui de parler mariage, après avoir obtenu l’autorisation de votre père. Évidemment, le fond de teint pour cacher quelques cernes et boutons, il peut se brosser. Vous préférez qu’il soit laid, mais hétéro-normé.

#3 Vous détestez de plus en plus la technologie

Vous êtes attristée que les jeunes préfèrent les écrans aux livres, même si vous n’avez rien lu depuis Le Rouge et le Noir en terminale. Comme votre grand-père face à la Freebox, vous avez décidé au bout de 30 secondes que vous ne comprendriez rien à Snapchat. Le Google Home ? Vous hurlez au complot robotique et pensez déjà partir élever vos enfants dans une forêt sans Wi-Fi.

via GIPHY

#4 Vous voulez vous marier... religieusement

Ces mariages laïcs avec tonnelles de fleurs et thématiques affligeantes ("Bohème-chic ? Comme c’est original !") ne vous arrachent que des soupirs. Pour vous, rien de plus vulgaire, criminel et américain que remplacer un texte saint par une chanson de Beyoncé (Halo, évidemment). En ce qui vous concerne, vous voulez le total pack tradi, avec bague de fiançailles à 4 chiffres, 2h de célébration religieuse façon Kate et William et mille petites cousines qui porteront votre traîne de dentelle.

#5 Vous pensez que les poils, c’est sale

Avec votre âme de Geneviève de Fontenay, vous rêvez de coller une bande de cire froide aux filles qui se colorent les poils des aisselles en turquoise. Pour vous, ne pas s’épiler, c’est ne respecter ni son mec, ni son gynéco ni soi-même. Dans votre esprit, la féminité exige un minimum d’effort, de régime et de make-up. Les règles en revanche, on n’en parle pas car c’est cra-cra.

#6 Vous trouvez les jeunes très cons

Quand vous les entendez dire qu’ils se sentent plutôt gender fluid, vous manquez de faire une Christine Boutin en vous évanouissant. Vous avez planché sur votre stratégie éditoriale sur Insta pendant mille ans, tandis qu’eux cumulent 10 000 abonnés rien qu’en faisant une story de leur virée chez Burger King (et ça, ça vous fout les boules). Pour les cadeaux de Noël de vos cousins, vous avez acheté des livres,  avec un seul mantra en tête : “C’est juste pour les faire chier”.

via GIPHY

Lucille Quillet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus