"Thunes dépensera point !"

L'époque en live

Comment s'en sortir quand on est toujours à découvert ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 27 Octobre 2017

A force de mater "Sex and The City", vous avez fini par penser que vous pouviez acheter des chaussures à 400€ en étant au SMIC. Et vous vous retrouvez à gratter des Tickets Restau à vos collègues à chaque fin de mois. On vous aide à vous renflouer.

1# Domptez votre phobie comptable
Comme près de trois-quarts des Français, vous préféreriez avoir plus d’argent que de temps (on sait, c’est triste). Mais la vérité, c’est vous avez surtout besoin de cours de gestion. Imprimez vos relevés de compte, dispo en trois clics. Puis répartissez vos dépenses par catégorie : alimentation, loyer, sorties, transports… Surprise : à raison de 13€ par jour, vos déj’ dans le bar à salades près bureau vous coûtent plus de 3500€ par an. Contre 3€ pour un Tupperware.

2# Revendez votre patrimoine inutile

Vous vous dîtes sans le sou, mais un coup d’œil chez vous prouverait le contraire. Robes qui prennent la poussière, chaussures extravagantes (comme ces faltforms japonaises belles mais immarchables), pulls trop petits… Sans parler de l’appareil photo que vous n’avez pas touché depuis 2015 et des cadeaux moches mais chers de votre belle-famille (angelots en porcelaine, bonjour !). Pas de quartier : on refourgue tout ça sur Le Bon Coin ou à un vide-dressing du dimanche entre copines (ce qui en prime vous évitera un brunch à 50€).

3# Menacez votre banquier

OK, vous avez dépassé votre découvert autorisé. Mais comme 60% des Français au moins une fois dans l’année. En plus, ça fait quinze ans que vous êtes dans la même banque, de même que vos parents, leur PEL et leur assurance-vie. Offrez-vous une petite respiration grâce à un coup de fil au banquier, pour lui dire que tant d’années de loyauté méritent de rayer la note des agios. Sans quoi vous (et vos parents) quittez la banque. Même pas peur !

4# Gratter votre pote Crésus

Vous peinez à remonter la pente ? Allez sonner chez votre joker perso (non, pas vos parents, ça ne marche pas à tous les coups). C’est souvent le petit frère radin qui a plus épargné en trois mois de stage que vous en dix ans de vie pro. Ou l’amie qui a touché le gros lot avec sa rupture conventionnelle, désormais si blindée que son appart' est décoré de terrariums à 150€. Demandez à l’un ou l’autre de vous prêter quelques centaines d’euros et soumettez-lui un plan précis pour lui rendre l'argent à court terme. Attention, on ne rembourse pas un joker avec un nouveau joker, sinon, on vit toute sa vie à crédit (et c’est mal).

5# Retirez votre argent à l’avance
Si après avoir lu cet article, vous ne devenez pas comme ces 22% de Français psychopathes qui notent scrupuleusement toutes leurs dépenses, vous pouvez utiliser la méthode forte : retirez votre budget de la semaine ou du mois, le mettre dans une boîte et confiez votre carte de crédit à votre grand-mère. Oui, c’est une méthode moyenâgeuse. Mais au Moyen Age, personne n’était à découvert.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus