4 chiffres qui prouvent que l'égalité femmes-hommes n'est pas pour demain 4 chiffres qui prouvent que l'égalité femmes-hommes n'est pas pour demain

Etudes : l'égalité dans...

4 chiffres qui prouvent que l'égalité dans le couple n'est pas pour demain

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Le schéma "femme au foyer / homme ramène le gibier" a beau être désormais minoritaire, les inégalités persistent encore au sein du couple, à en croire de récentes études. Voici 4 chiffres hallucinants qui donnent envie d'exploser les diktats du patriarcat.

#1 Même à la retraite, la charge mentale est féminine

C’est un classique bien connu : les femmes assument la grande majorité des tâches domestiques. Le truc, c’est que même quand le couple est à la retraite (comprendre : avec un temps libre illimité), la mauvaise répartition des corvées persiste. D’après une étude de l’université de l’Utah relayé par le site Science Daily, dans les couples retraités de plus de 60 ans, il faut que la santé de la femme soit affaiblie pour que l’homme commence à un peu plus participer aux corvées domestiques. “Nous ne savons pas si ce sont les femmes qui s’y accrochent, conservant leur domaine (...) ou si leur partenaire masculin s’en sort en se dégageant de ses tâches le plus longtemps possible”, assure Claudia Geist, l’une des chercheuses.

#2 La rupture coûte plus cher aux femmes

On savait déjà que dans un couple, l’homme gagne en moyenne 42% de plus que sa compagne. Évidemment, lors d’une séparation, la suppression des économies d’échelle et de l’apport financier du conjoint a un effet boomerang. Et pas besoin d’attendre le divorce pour cela : selon l’Insee, les femmes qui étaient en union libre perdent environ 14% de leur niveau de vie après une rupture. Contre 3% pour les hommes.

#3 “On supprime Tinder de nos tél ?”

Difficile d’abandonner le catalogue infini des possibles de Tinder, Happn ou Adopte Un Mec une fois qu’on y a goûté. Les hommes auraient visiblement plus de mal à faire leur deuil : 41% de ceux qui avaient déjà utilisé un site ou une appli affirment avoir déjà poursuivi la recherche d’un meilleur “match”, alors qu’ils étaient engagés dans une relation, selon une étude de l’Ifop pour LACSE. Seulement 22% des femmes dans ce cas ont cédé à la tentation.

#4 En expatriation, c’est la femme qui suit

Plaquer son job, quitter sa vie en France pour suivre sa partenaire à l’étranger ? Plus d’un préfèrent en rire plutôt que d’en rêver. Dans l’immense majorité des couples expatriés, c’est la carrière de l’homme qui les a fait décoller de l’Hexagone. Ainsi, 92% des conjoints d’expatriés sont des femmes, selon l'étude réalisée par Humanis, la Caisse des Français de l'Etranger (CFE) et Expat Communication.


Lucile Quillet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus