"YOLOVE" : Lisa Azuelos s’attaque avec bienveillance au problème du harcèlement scolaire "YOLOVE" : Lisa Azuelos s’attaque avec bienveillance au problème du harcèlement scolaire

News

"YOLOVE" : Lisa Azuelos s’attaque avec bienveillance au problème du harcèlement scolaire par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 27 Novembre 2018

Lisa Azuelos a toujours pensé que les rapports hommes femmes se formaient à l’adolescence. Elle a donc été à la rencontre de nombreux élèves pour parler avec eux d’un problème récurent dans les cours d’école : le harcèlement. Résultat : un documentaire poignant qui sera bientôt mis à la disposition des établissements scolaires.

On s’y met quand ? C’est certainement la première chose à laquelle on pense en sortant d’une projection de YOLOVE, le documentaire pédagogique de Lisa Azuelos et Laure Gomez Montoya. Diffusé pour la première fois le 22 novembre dernier en présence de Marlène Schiappa, il traite du harcèlement dans les collèges et les lycées. Et à en croire les images, il ne suffirait pas de beaucoup pour faire changer les choses. Peut-être simplement d’investissement. Une qualité dont Lisa Azuelos et ses équipes n’ont pas manqué en partant à la rencontre de lycéens et d’accompagnateurs volontaires et investis. Avec eux, ils ont parlé violences et harcèlement scolaire et ont observé le travail de tous ceux qui travaillent quotidiennement à faire changer les rapports entre les sexes grâce à des ateliers, des groupes de paroles et même, des cours de théâtre.

Et l’initiative YOLOVE ne s’arrête pas là puisqu’en plus d’être de faire l’objet de ciné débats partout en France (à partir de janvier 2019), le documentaire sera aussi diffusé dans les écoles volontaires. Il est d’ores et déjà à la disposition de tous sur la plateforme, Yolove.tv spécialement lancée pour l’occasion. Un espace de parole libérée qui entend bien inciter les jeunes à s’engager et à s’aimer sans violences. C’est d’ailleurs de là que vient le terme, comme l’a rappelé la réalisatrice lors de la projection parisienne : "Yolo (You Only Live Once) c’est l’idée qu’on ne vit qu’une fois, et "love" parce qu’une seule vie sans amour, c’est une vie gâchée".

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus