Yolo, le succès inquiétant de la nouvelle application Snapchat Yolo, le succès inquiétant de la nouvelle application Snapchat

News

Yolo, pourquoi le succès de cette nouvelle appli pour ados est-il inquiètant ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 15 Mai 2019

Les unes après les autres, les applications pour ados font polémique. La dernière en date se nomme Yolo et est devenue une aubaine pour les cyber-harceleurs de plus de 12 ans.

Depuis sa sortie début mai 2019, Yolo, de l’expression "You only live once" (en français, on ne vit qu’une fois), s’est rapidement hissée au top des téléchargements sur l’App Store aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. L’application permet d’envoyer des messages anonymes sur Snapchat, via les stories, dont les ados sont accros. Nouveau crédo des plus de 12 ans, connus pour être en totale roue libre sur les réseaux sociaux, Yolo a de quoi inquiéter leurs parents. Car qui dit messages incognitos, dit automatiquement propos haineux et cyber-harcèlement. Plus facile de se cacher derrière un écran, surtout à ce jeune âge. 

De manière générale, Yolo est une application problématique parmi tant d’autres. Récemment, en France, Yubo démontrait que les équipes de modération des applications pour ados étaient dépassées, laissant place au cyber-harcèlement, comme à la pédocriminalité. Yolo a atteint le top 1 des téléchargements en très peu de temps, comment les modérateurs vont faire face à tant de succès en si peu de temps?

Sur le même principe de questions-réponses anonymes, le réseau social Ask.fm permettait de poser des questions à n’importe quel autre utilisateur de la plateforme, de façon anonyme. Or si ce petit jeu en a amusé plus d’un, d’autres y ont trouvé la mort, les plus fragiles, rabaissés et insultés quotidiennement par des profils anonymes. Plusieurs suicides d'adolescents entre 2013 et 2014 ont été rencensés et étroitement liés à Ask.fm. Alors, quel avenir pour Yolo ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires