Voici pourquoi il ne faut plus faire son shopping sur Fashion Nova Voici pourquoi il ne faut plus faire son shopping sur Fashion Nova

News

Fashion Nova : voici ce qui se cache derrière cette marque de fast-fashion américaine

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 25 Décembre 2019

Créée en 2006, la marque de fast-fashion américaine Fashion Nova rencontre depuis quelques années un certain succès, soutenue notamment par des égéries comme la rappeuse Cardi B ou de célèbres influenceuses. Pourtant l’enseigne ne cesse d’enchaîner les polémiques, entre copies de grands créateurs, qualité médiocre de ses produits et conditions de travail déplorables des ouvriers, voici pourquoi il ne faut pas (ou plus) faire son shopping chez Fashion Nova.

Ces dernières années, le site de Fashion Nova s’est imposé comme une destination shopping incontournable pour les fans de tenues de soirée sexy, bling-bling et autres robes ultra moulantes aux maxi-décolletés. L’enseigne est plébiscitée par de nombreuses influenceuses majoritairement américaines et par des célébrités comme Cardi B qui a même collaboré sur la création de plusieurs collections.
En 2017, Fashion Nova a vu ses ventes augmenter de plus de 600% et faisait aussi partie des marques les plus recherchées sur Google. Sur Instagram ce ne sont pas moins de 17 millions de personnes qui sont abonnées au compte de la griffe. 

Connue pour proposer des vêtements "vus sur Instagram" à des prix particulièrement attractifs, on peut même dire que Fashion Nova en a fait son fonds de commerce. Leur objectif étant de permettre à leurs clients de s’offrir des pièces comme ils peuvent en voir sur les stars ou sur les réseaux sociaux mais sans se ruiner. Une offre qui parait donc alléchante mais qui a tout de même un coût bien plus grave que celui qui touche à notre porte-monnaie.

Des conditions de travail sordides et des ouvriers sous-payés
En témoigne une enquête du New York Times parue le 16 décembre 2019, dans laquelle le journal dénonce les conditions sordides dans lesquelles travaillent les ouvriers de la marque. Des usines basées à Los Angeles, sales et lugubres où se côtoient rats et cafards selon les dires des employés. Le pire dans tout cela reste encore la rémunération de ces derniers qui sont souvent payés en fonction de la vitesse à laquelle ils cousent les vêtements. D’après le journal, Fashion Nova paierait ses travailleurs entre 2 et 4 dollars l’heure travaillée. Soit une misère face à la charge souvent immense de travail qui leur est fournie. Il faut aussi prendre en compte que parmi ces travailleurs, beaucoup d’entre eux sont sans-papiers. Un statut qui les rend plus vulnérables puisqu’ils n’ont pas la possibilité de se défendre lorsqu’ils ne sont pas payés par exemple. D'ailleurs, d’après un rapport du Département du travail des Etats-Unis, Fashion Nova devrait un total de plus de 3,8 millions de dollars à des centaines de travailleurs. 


La marque s'est bien évidemment empressée de réfuter toutes les accusations du Times sur Twitter en écrivant : "toute supposition selon laquelle Fashion Nova sous-payerait n’importe qui  travaillant pour notre marque est catégoriquement fausse. De plus, nous avons conclu des accords écrits avec nos plus de 700 fournisseurs dans lesquels ils s'engagent à payer leurs employés et sous-traitants dans le strict respect de la loi californienne. Tout fournisseur jugé non conforme se voit immédiatement imposer une période probatoire de six mois. Une deuxième violation entraîne la suspension de tous les accords avec ce fournisseur". Libre à chacun de se faire son propre avis mais dans tous les cas il existe plusieurs autres raisons de ne plus faire d’achats sur ce site. 

Des vêtements de mauvaise qualité parfois copiés aux grands créateurs
A savoir notamment la qualité des produits qui y sont vendus. Celle-ci se veut en effet plutôt médiocre et il suffit de lire les avis des clients pour s'en rendre compte. De nombreux internautes font régulièrement état des fails de leurs commandes et des produits qu’ils reçoivent, qui ne sont absolument pas conformes aux photos. Des modèles peu flatteurs, des tissus un peu cheaps, un style qui penche assez facilement vers le vulgaire. Même si effectivement les prix se veulent bas, encore faut-il oser se balader avec des tenues qui ne sont pas des plus simples à porter et à assumer au quotidien. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Doesn’t seem like Fashion Nova is backing down from that @versace lawsuit. Just two weeks after it made headlines, the fast fashion e-tailer is still pushing their “Cipriani” dress on Instagram (presumably named after the Versace dress Kim K wore to an amFAR gala at Cipriani Wall Street.) They do seem to have taken some creative license with an additional colorway in one of Kim’s favored neons though lol... the wig, not as much ????. Think she’ll go after them for using her likeness like she did with Missguided? • #kimkardashian #fashionnova #kimk #kuwtk #kardashian #kkwbeauty #versace #vintage #gianniversace #blackdress #bodycon #90s #amfar #redcarpet #cipriani #wiwt #ootd #dress #gown #slit #wavyhair #wig #model #neon #madeinitaly #jlo #greendress #luxury #mfw #dietprada

A post shared by Diet Prada ™ (@diet_prada) on

Enfin, Fashion Nova est aussi très souvent accusée de copier les grands créateurs en reproduisant parfois à l’identique certains de leurs modèles. C’est bien simple quasiment toutes les tenues de grands couturiers portées par Kim Kardashian par exemple sont recréées dès le lendemain par Fashion Nova. De quoi énerver la starlette qui n'a pas hésité à pousser des coups de gueules à plusieurs reprises à ce sujet : "c’est dévastateur de voir ces entreprises voler des créations qui ont pris le sang, la sueur et les larmes de vrais designers pour mettre leurs propres idées originales sur pied" déplorait-elle en février 2019 sur Twitter.
Cela n’a pas pour autant empêché le e-shop de continuer, puisque encore très récemment, ils se sont mis à commercialiser une ligne de vêtements très inspirée de celle lancée quelques jours auparavant par SKIMS la marque de Kim Kardashian.

Fin novembre 2019, c'est la maison italienne Versace qui attaquait Fashion Nova en justice après que ces derniers aient mis en vente une robe drolement inspirée pour ne pas dire parfaitement similaire à la "jungle dress" modèle iconique de la marque de luxe rendu célébre par Jennifer Lopez notamment. "Les vêtements contrefaits de Fashion Nova découlent clairement d'une intention délibérée d'exploiter la popularité et la renommée des modèles de signature de Versace". "Versace cherche à mettre un terme à la dernière tentative effrontée de Fashion Nova de copier le travail d'un designer de renommée mondiale" pouvait-on lire dans la plainte. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires