News

Une start-up propose de louer des chiots et des chatons (et ça nous alarme !) par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 13 Novembre 2018

La start-up RescueTime offre la possibilité de louer un chaton ou un chiot à la journée contre la somme d'environ 70 euros. Un business largement critiqué sur les réseaux sociaux pointant du doigt une pratique qui n'est pas compatible avec le bien-être animal.

Vous avez toujours rêvé d'adopter un chaton ou un chiot ? Mais avec le travail ou les cours vous n'avez pas forcément le temps de vous en occuper. La start-up américaine RescueTime a bien cerné le problème et a décidé d'y remédier en proposant aux internautes de louer un chat ou un chiot, seul ou en groupe, pour une durée qui varie de 8 à 24 heures. Contre 79 dollars soit 70 euros environ, en fonction de la durée choisie. Cette entreprise promet d'aller plus loin en promettant de mettre prochainement à la disposition de ses clients des lapins et même des chèvres.
 


Seulement voilà, cette activité lucrative ne respecte pas le bien-être animal. Comme le site The Next Web et l'association de refuge pour animaux, Georgia SPCA, le rappellent à juste titre, les changements d'environnement sont mauvais pour les animaux de compagnie qui ont besoin de plusieurs semaines pour s'adapter à leur nouveau foyer. Et encore, si leur nouveau refuge compte déjà un autre animal, cela peut prendre des mois. Comme l'explique justement Numerama : "la startup, qui ne propose que des chiots et des chatons, renforce l’idée qu’un animal reste toujours jeune. Nombreux sont les propriétaires inconscients, qui, aujourd’hui, profitent des jeunes années d’un chat ou d’un chien et l’abandonnent quand ils s’aperçoivent qu’il s’agit d’une relation longue durée avec un gros matou ou un canidé devenu énorme". Un concept inédit certes, mais plutôt cynique. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus