Une étude met en garde contre les microparticules de plastique présentes dans les sachets de thé Une étude met en garde contre les microparticules de plastique présentes dans les sachets de thé

News

Etude : du plastique serait présent dans votre thé infusé avec un sachet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 26 Septembre 2019

Vous reprendrez bien un peu de plastique dans votre thé ? D’après une étude canadienne, certains sachets de thés libéreraient des millions de microparticules de plastique une fois qu’ils sont en contact avec de l’eau chaude.

Si vous passez votre journée à boire des tasses bien remplies de tisanes, sachez que vous avalez aussi peut être tous les jours des milliers de microparticules de plastiques. C’est en tout cas ce que fait apparaître une étude canadienne publiée le 25 septembre 2019 dans la revue scientifique ACS Environmental Science & Technology. Celle-ci alerte en effet sur certains sachets de thés conçus dans des matières plastiques telles que le nylon ou le polytéréphtalate d’éthylène (PET), qui libéreraient jusqu’à 2 millions de microparticules, dès lors qu’ils sont en contact avec de l’eau chaude. D’après Le Monde, ces sachets à l’aspect plus doux et brillants que ceux en papier auraient faits leur apparition que très récemment sur le marché. 

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe de chercheurs a analysé les sachets de quatre marques différentes. A la fin de l’expérience, l’infusion des sachets vidés du thé avait contaminé l’eau en relâchant une quantité "astronomique" de matières plastiques. Un sachet à lui tout seul pourrait libérer entre 13 à 16 microgrammes de plastique dans une tasse. D’après Nathalie Tufenkji, professeure à l’université McGill à Montréal et auteure principale de l’étude : "si l’on compare avec d’autres aliments contaminés par des microplastiques, c’est beaucoup. Il a été montré que le sel de table, par exemple, contenait environ 0,005 microgramme de plastique par gramme"
Et il semblerait que la température de l’eau y soit pour beaucoup. Pendant l’étude, les sachets de thé ont été également manipulés à température ambiante et dégageaient 300 fois moins de plastiques. 

Quel conséquences pour la santé ? 
Concernant l’impact de ces micro et nano plastiques sur notre santé, les scientifiques indiquent qu’à ce stade, il n’est pas encore possible de s’avancer à ce sujet. "Nous ne disposons que de peu de données sur l’exposition humaine aux nanoplastiques et sur leur toxicité potentielle. On ne peut donc à ce jour prédire les risques de leur consommation pour la santé humaine" ont-ils déclaré. 
Un précédent rapport de l’organisation mondiale de la santé (OMS) datant du mois d’août 2019 estimait que les risques pour la santé liés aux microplastiques étaient encore faibles, mais qu'il était nécessaire de mener des études plus approfondies afin d’en avoir le cœur net. En attendant, on ne peut que vous recommander de privilégier la consommation de thé vendus en vrac ou dans des sachets en papier. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires