Women's weekly belle gibson blogueuse maladie cancer mensonge

News

Une blogueuse australienne avoue avoir menti sur son cancer

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 23 Avril 2015

La blogueuse lifestyle Belle Gibson avait raconté sa lutte contre le cancer sur les réseaux sociaux. Dans une interview accordée au "Women’s Weekly" ce jeudi 23 avril, l'Australienne a avoué avoir tout inventé.

C'est une histoire abracadabrantesque. Après avoir créé son blog The Whole Pantry en 2013, l'Australienne était devenue une star dans son pays en se faisant passer pour une héroïne qui avait réussi à vaincre un cancer du cerveau. ###Twitter### Lors d’une interview accordée au Women’s Weekly ce jeudi 23 avril, la jeune femme a avoué avoir menti sur toute la ligne. Difficile à croire, mais cette dernière n’a jamais été malade. "Je pense simplement que tout révéler était la bonne chose à faire. Par-dessus tout, je veux que les gens disent : c’est bon, elle est humaine" a-t-elle déclaré lors de cet entretien. Depuis cette révélation, la principale intéressée a reçu plusieurs mails assassins et menaces de mort. Elle a également pris le soin de faire le tri sur les réseaux sociaux, en supprimant notamment ses comptes Instagram et Twitter. D’après les spécialistes médicaux interrogés par Women’s Weekly, la blogueuse pourrait être atteinte du syndrome de Münchhausen, qui se manifeste par la simulation d’une maladie pour attirer l’attention. Pas sûr que ses anciens fans la soutiennent très longtemps.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

Léa Cardinal

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus