Un vétéran et son amour de jeunesse s'offrent des retrouvailles après 75 ans Un vétéran et son amour de jeunesse s'offrent des retrouvailles après 75 ans

News

Un vétéran et son amour de jeunesse s'offrent des retrouvailles après 75 ans

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mercredi 12 Juin 2019

C'est devant les caméras du journal télévisé de France 2 que l'ancien soldat américain et la Française se sont retrouvés, 75 ans après s'être séparés à cause de la guerre.

"C'est l'histoire de deux êtres qui ne se sont jamais oubliés". C'est ainsi que débute le reportage diffusé lors du 20H de France 2, le 10 juin dernier. Ces deux êtres, ce sont Kara Troy Robbins, vétéran américain, et Jeanine Pierson, née Ganaye. Ils ont vécu une histoire d'amour en 1944, et grâce à ce reportage, ils ont pu se retrouver 75 ans après leur idylle.

Pourtant, au départ, ces retrouvailles étaient loin d'être panifiées. Quelques semaines plus tôt, Maryse Burgot et Agnès Vahramian, journalistes pour France 2, préparaient un sujet sur l'anniversaire du Débarquement. En se rendant chez Kara Troy Robbins, il leur montre une photo vieille de 75 ans. Son amour de jeunesse, Jeannine Pierson, jeune Française de 18 ans dont il était amoureux à Briey, un village de Meurthe-et-Moselle. Mais deux mois plus tard, le soldat américain doit quitter le village, pour rejoindre le front de l'Est. "Je voudrais retourner là-bas, retrouver ma famille. Elle, je ne la verrai sans doute pas, elle doit être décedée", dit-il devant les caméras.

Mais elle est bien vivante. Les journalistes réussissent à localiser cette femme aujourd'hui âgée de 92 ans, et organisent des retrouvailles (bouleversantes). Les équipes accompagnent le vétéran jusqu'en France, et ce dernier retrouve son ancien amour Jeannine à la maison de retraite de Montigny-lès-Metz, en Moselle, où elle réside.

Ils discuteront pendant quelques heures, se remémorant leurs souvenirs du passe : "Je t'ai toujours aimée, toujours, tu n'as jamais quitté mon coeur", lui dit Jeannine. Elle confie même avoir pris des leçons d'anglais après le départ du vétéran, dans l'espoir qu'il revienne. Ils finissent par se dire au revoir, après moults rires et larmes. Mais d'après Maryse Burgot, journaliste derrière ces retrouvailles, Jeannine Pierson pourrait bientôt rendre visite à son amour de jeunesse aux Etats-Unis.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires