Un médecin français propose de "soigner" l’homosexualité grâce à l’homéopathie Un médecin français propose de "soigner" l’homosexualité grâce à l’homéopathie

News

Un médecin français propose de "soigner" l’homosexualité grâce à l’homéopathie par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 13 Août 2018

Un médecin français exilé en Suisse et administrateur d’un site internet dédié à la médecine, propose, entre autres, de "soigner" son homosexualité grâce à l’homéopathie. Dévoilé par un thread sur Twitter, ça n’a pas manqué de faire réagir les internautes. A juste titre.

C’est affolant. Par le biais du site Internet Médecine Intégrée, portail des médecines alternatives, un médecin français exilé en Suisse, du nom de Jean-Yves Henri, propose aux internautes de "guérir" de leur homosexualité grâce à l’homéopathie. Le site n’est pas nouveau, mais un Twittos a dévoilé, il y a quelques jours, les conseils "étonnants" de ce médecin sur son compte Twitter. A l’origine, l'internaute cherchait juste à mettre en doute l’efficacité de l’homéopathie, ce qui ne sera pas du tout le sujet de cet article. Mais, de par la gravité des propos qu’il tient, le site du médecin a ensuite été repéré par la rédaction d’Allodocteurs.fr, qui l’a dévoilé au grand jour.

Le médecin, qui serait aussi acupuncteur et homéopathe, a une vision toute particulière de l’homosexualité. "Ce n’est pas une pathologie, mais un symptôme particulier (choix de vie) de patients “border-line” (personnalités intéressantes par ailleurs)", peut-on lire sur son site. Il assigne ensuite un traitement homéopathique à chaque "symptôme" qui définit l’homosexualité. Les hommes infidèles qui ont tendance à multiplier les conquêtes devraient donc se soigner avec de l’Argentum Nitricum. Les femmes dominatrices et jalouses devraient, quant à elles, utiliser du Lachesis. Pour le médecin, les drag queens auraient un aspect "hystérique surajouté" et un problème de séduction et de domination. Elles devraient donc consommer du Platina. 

De telles ignominies ont eu de quoi faire réagir autant les associations que les syndicats de médecins. Interrogé par le site Allodocteur.fr, Joël Deumier, président de l’association SOS Homophobie s’inquiète de la portée d’un tel propos sur les jeunes gays. "Si un jeune pense que son homosexualité relève de la pathologie, il risque de s’isoler, explique-t-il. Nier son identité sexuelle, c’est nier qui on est. Cela peut conduire à l’échec scolaire par exemple, ou pire, au suicide". Le Docteur Charles Bentz, président du syndicat des médecins homéopathes condamne de tels propos. "C’est complètement délirant, l’homosexualité n’a jamais été une maladie !

En parcourant plus en détails le site Internet de Jean-Yves Henri, on découvre également des alternatives médicales pour lutter par l'homéopathie contre la nymphomanie, la masturbation ou encore le fétichisme... A chaque concept correspond une analyse des "maux" des plus choquantes proposée par le médecin.
A noter qu'il n’a pas encore été banni de l’ordre des médecins pour avoir soutenu et publié de tels propos... Il serait peut-être temps.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus