Uber lance un bouton anti-discrimination afin d’assurer la sécurité de tous pendant une course Uber lance un bouton anti-discrimination afin d’assurer la sécurité de tous pendant une course

News

Uber lance un bouton anti-discrimination afin d’assurer la sécurité de tous pendant une course

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 14 Novembre 2019

Afin de garantir le maximum de sécurité aussi bien à ses utilisateurs qu’à ses chauffeurs, Uber vient de dévoiler deux nouvelles fonctionnalités : Ridecheck afin de détecter d’éventuels incidents pendant une course et un bouton de signalement anti-discrimination.

Il semblerait qu’Uber souhaite mettre un point d’honneur à assurer la sécurité de tous via son application. En témoignent les deux nouvelles fonctionnalités introduites le 14 novembre 2019 par le service de VTC. Des initiatives qui font certainement suite au nombre important de plaintes enregistrées ces derniers temps par beaucoup d’utilisateurs de la plateforme.

L’une de ces deux nouvelles fonctions, s’intitule Ridecheck et permettra grâce aux données GPS de repérer et d’identifier un véhicule où un incident semble se produire. Par exemple si celui-ci reste trop longtemps à l’arrêt pendant une course, il sera automatiquement détecté par l’application et un message sera envoyé au chauffeur et au passager pour s’assurer que tout va bien. S’il y a effectivement un problème, l’utilisateur aura la possibilité de le confirmer et se verra alors proposer un accès à des outils dédiés comme un bouton d’appel d’urgence. Uber insiste bien sur l’aspect dissuasif de cette fonctionnalité qui rappelle aussi bien au conducteur qu’au passager que son trajet est tracé. 

Uber lance également un bouton anti-discrimination développé dans le cadre de son programme Driving Change en partenariat avec l’association SOS homophobie. L’objectif étant de lutter notamment contre les violences basées sur le genre mais aussi toute autre forme de discrimination qui touche à l’origine, à la religion, au handicap, à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Ce fameux bouton a donc pour but de faciliter le signalement de toute situation de discrimination à l’encontre d’un passager ou d’un chauffeur. Le rapport de SOS homophobie, mettait effectivement en avant que les personnes LGBTQ+ étaient particulièrement susceptibles de vivre des situations de discrimination ou d’être confrontées à de la violence. 
Immédiatement partagé et pris en charge par les équipes d’Uber, tout incident peut ensuite exposer celui ou celle qui en est à l’origine à la suspension de son accès à son compte Uber.  

Steve Salom, general manager d’Uber en France a tenu a rappelé que "la sécurité de chaque passager et chauffeur" était la "priorité absolue" d’Uber en soulignant qu’ils continueraient à investir afin de proposer le service le plus fiable et le plus sûr possible. Jeremy Falédam co-président de SOS homophobie a lui salué l’initiative et l’engagement d’Uber en insistant sur le fait que : "lorsque l'on parle d'homophobie ou de transphobie, tous les domaines de la société sont concernés".

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires