"Tu enfanteras dans la douleur" : le docu qui dénonce les violences obstétricales "Tu enfanteras dans la douleur" : le docu qui dénonce les violences obstétricales

News

"Tu enfanteras dans la douleur" : le docu qui dénonce les violences obstétricales par Antoine Ferreira-Mendes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 16 Juillet 2019

Réalisé par Ovidie, "Tu enfanteras dans la douleur" donne la parole aux femmes victimes de maltraitances lors de leur accouchement. Un documentaire saisissant, qui fait le point sur une question complexe, intime, mais surtout, taboue.

Remarques sexistes, actes non justifiés médicalement, parfois effectués à vif, infantilisation… L’accouchement, souvent décrit comme un moment de bonheur ultime, peut être vécu comme un enfer. Diffusé ce mardi 16 juillet 2019 sur Arte, le documentaire Tu enfanteras dans la douleur dénonce les violences gynécologiques et obstétricales subies par les femmes lors de leur accouchement. Sa réalisatrice, Ovidie, alias Éloïse Becht, a donné la parole aux premières concernées pour les dénoncer, interrogeant par la même occasion la considération des femmes au sein de notre société. Pendant 58 minutes, après deux ans de travail pour la réalisatrice, les témoignages défilent, décrivant des expériences traumatisantes, "de l’ordre de la boucherie" pour Marlène Schiappa qui a témoigné face caméra. L’ambiance est glaçante.

La prise de conscience est immédiate : la réalité est méconnue ou plutôt, complètement silencée. Lors de son accouchement, une femme donne la vie, et peut avoir envie de mourir sous la torture, raconte l'un des témoignages. Ovidie a donné la parole à toutes les parties prenantes, des victimes aux professionnels de santé, en passant par les militantes, qui tentent de mettre fin aux méthodes archaïques. Des pratiques qu'on tente de justifier par le manque de moyen, alors qu’il s’agit bien d’une autre problématique qui est pointé du doigt : le consentement totalement renié. "Tu enfanteras dans la douleur" libère la parole des victimes, celles qui ont peur d’être perçues comme de mauvaises mères, tout en proposant d’éventuelles solutions pour ne pas accentuer la douleur de ce moment qui, par essence, est douloureux. "Il suffit d’écouter les femmes" conclue la réalisatrice, dont le documentaire, déjà disponible en ligne, sera diffusé ce soir à 22h40 sur Arte.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires