Trump bloque le programme de Michelle Obama pour manger sain dans les écoles

News

Trump suspend le programme de Michelle Obama contre l'obésité infantile

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Ce lundi 1er mai, l’air de rien, l’administration de Donald Trump a fait annuler le programme de Michelle Obama qui forçait les écoles à servir des repas plus sains dans les cantines.

A défaut de pouvoir faire appliquer les grandes lignes de son programme, Trump s’en prend aux initiatives de Michel Obama. Ce lundi 1er mai, l’administration du 45ème président des Etats-Unis a annoncé la fin de la réforme mise en place par l’ancienne first lady pour forcer les cantines scolaires à proposer des repas plus sains. Ce programme demandait aux écoles de remplacer les sodas par du lait allégé, et de servir des repas avec moins de sel, de graisse et de sucre afin de bénéficier de subventions gouvernementales.

Pour justifier sa décision, Sonny Perdue, le dirigeant du département de l’Agriculture, a expliqué vouloir donner une plus grande souplesse aux écoles et éviter le gaspillage en jetant des aliments que les enfants ne mangent pas. Mais la vraie raison ne serait-elle pas économique ? En effet, sur les cinq dernières années, le programme aurait coûté 1,2 milliards de dollars aux Etats.

Par ailleurs, un autre programme instauré par Michelle Obama a été supprimé : celui pour alerter les familles sur les dangers du mariage forcé et pour les inciter à laisser les filles continuer leurs études. Ce dernier était pourtant issu de financements privés. Dommage...

Maylis Casse

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus