Teen Vogue s’en prend ouvertement à Donald Trump

News

Teen Vogue s’en prend ouvertement à Donald Trump

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Lundi 12 Décembre 2016

Hier, Teen Vogue a adressé une tribune sanglante contre le président-élu Donald Trump évoquant sa stratégie manipulatrice qui l’a conduit à la Maison Blanche.

"Donald Trump mène l'Amérique en bateau". Ceci n’est pas le titre du Monde ou d’un magazine politique, mais celle de Teen Vogue. Hier, dimanche 9 décembre la petite sœur du très célèbre Vogue a publié une tribune sanglante contre Donald Trump.

Dans cet article, Lauren Duca l’auteure, a été très critique vis à vis du président-élu Donald Trump. " Trump a gagné les élections en menant tout le monde en bateau. Sa montée au pouvoir a éveillé une dévotion excessive cautionnée et encouragée par la haine mais également par la banalisation de la tromperie". Dans cette tribune la journaliste montre que durant toute sa campagne, le futur président n’a eu de cesse de transformer la vérité pour mieux manipuler.

D’ailleurs cette méthode a un nom, le "Gas Lighting" en référence à ce thriller anglais Gas Light écrit par Patrick Hamilton et sortie en 1938. Et tout comme le protagoniste du livre, Donald Trump arrive à faire passer ses mensonges – plus farfelus les uns des autres – pour la réalité, faisant douter le monde entier. "Gaslighter quelqu'un c’est psychologiquement manipuler une personne à tel point qu’elle se mette à douter de sa propre santé mentale et c’est exactement ce que Trump est en train de faire à ce pays" explique Duca.

Un changement de ligne éditorial surprenant pour le magazine plus connu pour ces articles fashion, gossip et people que pour ses pamphlets coup de poing. Un retournement que l’on doit d’ailleurs à celle qui est actuellement la seconde Afro-Américaine rédactrice en chef de Teen Vogue et également la plus jeune rédactrice en chef de l’histoire Condé Nast : Elaine Welteroth.

De son côté, Anna Wintour la rédactrice en chef du magazine Vogue a préféré présenter ses excuses pour avoir remis en question la fondation de Donald Trump et affirmé que son élection ne servira que ses propres intérêts. Un article qui a sûrement fait réagir le principal intéressé.  

 

Shanon Clotilde

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus