Si les femmes ne prennent pas la pilule en continu, ce serait à cause du pape Si les femmes ne prennent pas la pilule en continu, ce serait à cause du pape

News

Si les femmes ne prennent pas la pilule en continu, ce serait à cause du pape par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 23 Janvier 2019

Le 20 janvier 2019, la Faculté anglaise de santé en matière de sexualité et de reproduction du National Health Service a rappelé que la prise d’une pilule en continu n’était en aucun cas dangereux pour les femmes. Pourtant, beaucoup préfèrent stopper la prise une semaine par mois. Une pratique que l’on doit… au pape ! Explications.

Tous les mois c’est pareil. Vous vous demandez pourquoi vous êtes obligée d’arrêter de prendre votre pilule une fois par mois, alors que vos règles vous font un mal de chien et que vous avez constamment mal à la tête. Ne cherchez plus, la Faculté anglaise de santé en matière de sexualité et de reproduction du National Health Service (NHS) en a donné l’explication le 20 janvier dernier. Et vous pouvez d’ores et déjà dire merci au pape. Comme l’a rappelé la Faculté de santé, la prise d’une pilule en continu n’est absolument pas dangereuse pour les femmes. D’ailleurs, aucun travaux ne vont dans ce sens. La pilule combinée, qui se prend pendant 21 jours et s’arrête pendant une semaine pour déclencher des règles artificielles, aurait en réalité été mise en place dans les années 1960... Pour faire plaisir à l’Eglise catholique. Et plus de cinquante plus tard, nous continuons d’accepter cette pratique. Bienvenu.e.s au XXIème siècle !

Dans le Telegraph, John Guillebaud, un professeur anglais en santé reproductive, résume très bien cette histoire : "Le gynécologue John Rock l'a conçue parce qu'il espérait que le pape accepterait la pilule, et la rendrait acceptable pour les Catholiques. Rock estimait qu'en imitant le cycle naturel, le pape l'accepterait". Il s’interroge ensuite : "Comment est-ce possible que pendant 60 ans nous ayons pris la pilule de façon non-optimale à cause de ce désir de plaire au Pape ?". Puisqu’aucune recommandation officielle ne dit que prendre une pilule en continu représente un danger pour les femmes, on se pose exactement la même question.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings