News

Sexisme : 1,2 millions de femmes victimes d’injures en 2017 en France par Anthony De Pasquale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 18 Janvier 2019

Selon une enquête réalisée par le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, près d'une femme sur vingt a subi une injure sexiste en 2017. Alors que ces faits sont passibles d’une amende allant de 90 euros à 750 euros.

Elles sont près d'1,2 millions de femmes à avoir été victimes d'injures sexistes en 2017. C'est ce que relate un bilan sur le sexisme publié ce 17 janvier 2019 par le Haut Conseil à l’égalité (HCE) entre les femmes et les hommes.

Dans la rue ou dans les transports en commun
L'étude précise que les injures proviennent d'anonymes et ont lieu principalement dans la rue ou dans les transports en commun. L'insulte qui revient la plus souvent est "salope" (27%), devant "pute" (21 %) et "connasse" (16%). 

Les hommes se font insulter différemment 
Selon le sondage, les hommes se font aussi insulter mais pas de la même manière. "Un homme ne sera jamais trop homme, les injures qui lui seront adressées porteront alors sur le fait qu'il ne l'est pas assez", peut-on lire dans le rapport. 

Le sexisme passible d'une amende de 750 euros 
Bien que passible d’une amende de 4ème classe (750€), en 2017, seulement quatre condamnations pour injures sexistes ont été prononcées. "Le sexisme est tellement banalisé qu’il arrive même aux femmes de rire de blagues sexistes", regrette Danielle Bousquet, la présidente du Haut conseil à l’égalité.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

Cookie Settings