Selon un microbiologiste il ne faudrait pas utiliser le sèche-cheveux des chambres d’hôtel Selon un microbiologiste il ne faudrait pas utiliser le sèche-cheveux des chambres d’hôtel

News

Selon un microbiologiste il ne faudrait pas utiliser le sèche-cheveux des chambres d’hôtel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Jeudi 19 Décembre 2019

Pratiques lorsqu’on oublie d’emmener son appareil personnel, les sèche-cheveux des hôtels seraient en réalité à craindre, à tel point qu’il faudrait éviter de les utiliser, sauf si vous n’avez aucun problème avec les bactéries.

Avant de partir en vacances, lorsque vous faites vos valises, vous faites souvent le choix de sacrifier votre sèche-cheveux prétextant qu’il y en aura un dans votre chambre d’hôtel. Eh bien ne faites plus cette erreur, puisque les appareils fournis dans les hôtels ne sont bien souvent pas des plus propres.
Au contraire, selon une étude réalisée par le microbiologiste américain Chuck Gerba, les sèche-cheveux des hôtels seraient de véritables nids à microbes. Utilisés par des centaines voire des milliers de personnes et quasiment jamais nettoyés, il est vrai que quand on y pense, cela ne donne pas vraiment envie de les utiliser. Le chercheur a examiné 9 chambres d’hôtels à Los Angeles et s’est amusé à les évaluer en fonction de leur propreté grâce à un système de notation allant de 3 à 5 étoiles. 

En se focalisant sur les salles de bains de ces divers établissements, il s’est alors rendu compte que les sèche-cheveux étaient bien plus sales que les toilettes par exemple. L’instrument de coiffage est effectivement moins nettoyé que les sanitaires ou la douche sur lesquels le personnel se concentre en priorité au détriment de d'autres objets. Le pommeau de douche, la bouilloire ou encore les sceaux à glaçons font par exemple eux aussi parti des grands oubliés, jamais désinfectés et donc souvent bien crades sans que l’on puisse véritablement s’en rendre compte visuellement.

Vous penserez alors à deux fois avant de mettre votre sèche-cheveux de côté au moment de faire vos valises. S’il s’agit d’une question de place ou de kilos, pensez dans ce cas à emmener des lingettes ou des produits désinfectants pour vous charger vous-même une fois sur place du nettoyage de l’objet.
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires