Selfies, photos ‘cool’… : le mémorial d’Auschwitz appelle les internautes à la décence Selfies, photos ‘cool’… : le mémorial d’Auschwitz appelle les internautes à la décence

News

Selfies, photos ‘cool’… : le mémorial d’Auschwitz appelle les visiteurs à la décence

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 29 Mars 2019

Le 20 mars 2019, le mémorial d’Auschwitz, lieu dédié à la mémoire des victimes de la Shoah, a appelé les visiteurs à rester décent.e.s lors de leur visite. En cause : les selfies et photos postées par certain.e.s, comme si l’endroit était un banal décor instagrammable…

Des murs bruts, des lignes de fuite, des rails et rien d’autre au-dessus que le ciel… A priori, le décor décrit à tout pour générer likes et commentaires sur les réseaux sociaux. Sauf qu’il s’agit du site polonais d’Auschwitz, ce camp de concentration et d’extermination mis en place par les Nazis, où plus d’un million d'hommes, femmes et enfants ont été assassiné.e.s, dont 90% de Juif.ve.s. Mais qu’importe pour certain.e.s internautes, qui n'hésitent pas à poster des selfies et autres photos les mettant en scène au milieu de ce lieu de mémoire. 

Une internaute pose devant la tristement célèbre inscription "Arbeit macht frei" ("Le travail rend libre"), à l'entrée du camp.

De quoi susciter la colère du mémorial d’Auschwitz, l’institution en charge de sa gestion, qui dans un tweet posté le 20 mars a appelé à la décense. "Quand vous venez à Auschwitz, souvenez-vous que vous êtes sur un site où un million de personnes ont été tuées. Respectez leur mémoire. Il y a des endroits plus appropriés pour apprendre à marcher en équilibre sur des rails que sur le site qui symbolise la déportation de centaines de milliers de personnes vers leur mort", a rappelé le mémorial, dans ce message partagé à ce jour près de 100 000 fois.

Lieux de mémoire et culture du selfie

Mais pas question pour autant d’interdire les photos. "C’est comme ça que les gens documentent leurs visites, se souviennent des lieux, a précisé le mémorial dans un échange avec les internautes. Ils montrent ces images à d’autres et racontent leur expérience." Quant aux selfies, "ils font partie du langage visuel d’aujourd’hui, et les gens les postent souvent sans vouloir manquer de respect. Mais parfois, ça peut être offensant et blessant." Sur son propre compte Instagram, l’institution montre des exemples de photos respectueuses de la mémoire des déporté.e.s. Un rappel salutaire, quand on sait que les lieux d’hommage servent régulièrement de cadre à des débordements.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Auschwitz II-Birkenau. The pond near the ruins of gas chamber and crematorium IV. Some human ash from the crematorium were thrown into the pond. The black plaques states: "To the memory of men, women and children who fell victim to the Nazi genocide. Here lies their ashes. May they souls rest in peace." --- Photo by @roosecooper --- #Auschwitz #Birkenau #AuschwitzMemorial #Nazi #Germany #concentrationcamp #extermination #genocide #history #Holocaust #Shoah #Jews #Poles #Roma #people #life #death #humanity #humiliation #dehumanization #remembrance #commemoration #memory #museum #Poland #igerspoland #UNESCO #worldheritage #worldHeritagelist @unesco #photography

Une publication partagée par Auschwitz Memorial and Museum (@auschwitzmemorial) le

En octobre 2018 et comme le rappelle le site BFM TV, un couple de touristes avait été surpris au mémorial d'Auschwitz alors qu’il tentait de voler des briques d’un ancien crématorium du camp, et en juillet, un jeune homme avait été pris en flagrant délit alors qu'il urinait sur le site. En 2017, l’artiste Shahak Shapira avait quant à lui dénoncé la culture du selfie et des photos "décalées" qui s'invitent partout, avec son projet Yolocaust, consistant à replacer des images prises au mémorial de l'Holocauste de Berlin dans le contexte de la Shoah. Un moyen radical de nous faire réfléchir à notre obsession de la mise en scène numérique.

C.C.-M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires