Ségolène Royal dément la rumeur sur l'interdiction des décolletés au ministère de l'Écologie. Crédits : AFP

News

Ségolène Royal dément l’interdiction des décolletés dans son ministère

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

La ministre de l’Écologie aurait donné des consignes très strictes pour ses collaborateurs. Selon "Le Point", les décolletés seraient interdits au sein du ministère de Ségolène Royal. Une information qu’elle a démentie sur son compte Twitter.

Ségolène Royal aurait imposé un code vestimentaire plutôt réglementaire au ministère de l’Écologie. ###twitter###C'est ce qu'a indiqué le journal Le Pointce jeudi 24 avril, qui a expliqué que Ségolène Royal aurait "exigé du personnel féminin une tenue décente avec interdiction des décolletés". L’information a été démentie par Ségolène Royal elle-même sur son compte Twitter dans la matinée : "Je démens bien sûr la rumeur ridicule concernant l'interdiction de décolletés dans le ministère" a-t-elle commenté.

Quelques instants avant ce démenti, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, avait été questionnée lors d'une interview à Europe 1 à propos de l’article du Point. Elle avait affirmé "que toutes les femmes et tous les hommes qui travaillent au ministère des Affaires sociales et de la Santé ont le sens de la mission qui est la leur et spontanément adoptent des tenues décentes. L’été, des décolletés légers ne me posent aucun problème." 


On retrouve cette déclaration à 9 min 50.

--> Retrouvez plus de news et d'actualités sur Glamour.fr !

Laurine Thiodet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.