Scarlett Johansson : sa réponse à la polémique sur son prochain film fait scandale Scarlett Johansson : sa réponse à la polémique sur son prochain film fait scandale

News

Scarlett Johansson : sa réponse à la polémique sur son prochain film fait scandale par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 5 Juillet 2018

Nouveau cas d’appropriation pour Scarlett Johansson : l’actrice a accepté de jouer le rôle d’un homme trans pour "Rub and Tug", son prochain film. Un choix pro qui fait polémique.

Scarlett Johansson est de nouveau dans la tourmente, un an après son whitewashing dans Ghost in the Shell : l’actrice s’apprête à jouer le rôle d’un homme transgenre, dans le film Rub and Tug, inspiré de la vie de Dante "Tex" Gill, le gérant d’un salon de massage qui a été accusé de mener un réseau de prostitution dans les années 1970. Une décision qui a cassé la Toile. 

"Chère Scarlett Johansson, la bonne manière d'utiliser votre voix de femme blanche et cisgenre serait en faisant écho aux voix des communautés sous-représentées, pas en parlant pour elles."

"Pourquoi jouez-vous le rôle d'un homme trans si vous n'êtes pas un homme trans ! S'il vous plaît, arrêtez !"

"Les personnes trans ne sont pas un cosplay"

"Les hommes trans sont des hommes. Scarlett Johansson ne serait jamais prise pour le rôle d'un homme, si le rôle était celui d'un homme cisgenre"

Face à l’ampleur du backlash, Scarlett Johansson a répliqué… et n’a rien arrangé. "Dites-leur qu'ils peuvent prendre contact avec les agents de Jeffrey Tambor, Jared Leto et Felicity Huffman s’ils veulent un commentaire", a-t-elle répondu dans un communiqué publié dans le média Bustle, en faisant référence à d’autres comédiens qui ont également incarné des personnages trans, sans l’être. Ce qui n’a pourtant pas empêché ces derniers à apprendre de leurs erreurs comme Felicity Huffman qui, après son rôle dans Transamerica (2005), avait tout de même expliqué qu’une "personne transgenre devrait jouer une personne transgenre", dans une interview au Huffpost américain en 2014. Malgré la réponse un brin enrageante de ScarJo, on devrait quand même se rappeler de l’homme qui se cache derrière ce nouveau projet : le réalisateur Rupert Sanders, qui était également aux commandes de Ghost in the Shell. Alors pourquoi ne pas basher toute l'équipe ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus