"Sauvons celles qui sont encore vivantes" : Muriel Robin s’engage contre les violences conjugales "Sauvons celles qui sont encore vivantes" : Muriel Robin s’engage contre les violences conjugales

News

"Sauvons celles qui sont encore vivantes" : Muriel Robin s’engage contre les violences conjugales par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 23 Septembre 2018

Alors qu’elle s’apprête à incarner Jacqueline Sauvage à l’écran, Muriel Robin signe ce dimanche 23 septembre une tribune contre les violences conjugales. Entourée de 87 autres personnalités françaises, elle appelle Emmanuel Macron à agir "pour que ces femmes ne meurent plus dans l’indifférence totale".

"Sauvons celles qui sont encore vivantes" : avec ce titre choc Muriel Robin donne le ton. Ce dimanche 23 septembre, la comédienne signe une tribune dans le JDD pour lutter contre les violences conjugales. Aujourd’hui, en France, "une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou de son ancien conjoint" rappelle-t-elle. Et ce, dans le silence le plus total. En 2017, 123 Françaises sont mortes sous les coups de leur compagnon, et 225 000 autres ont subi des violences, dont la plupart n’ont pas parlé. Seule une femme sur cinq a finalement osé porter plainte. Des chiffres alarmants qu’on préfère encore ne pas voir bien que, comme le rappelle les 87 signataires de cette tribune, "la lutte contre les violences faites aux femmes a été proclamée grande cause nationale en 2018" par le Président de la République lui-même. Ils appellent donc à une formation obligatoire pour les forces de police et tous les autres métiers de loi (magistrats, juges…), et attirent l’attention sur la mise en place rapide d’un plan d’urgence pour l’hébergement de ces femmes. 

Muriel Robin, qui interprétera Jacqueline Sauvage le 1er octobre prochain sur TF1, propose enfin de "repenser la loi sur la légitime défense". Et s’entoure de personnalités fortes pour faire passer son message. Carole Bouquet, Vanessa Paradis, Max Boublil, Amélie Mauresmo ou encore, Vincent Dedienne : tous appellent à un grand rassemblement le 6 octobre prochain sur le parvis du Palais de Justice de Paris, pour que "ces femmes ne meurent plus dans l’indifférence totale et que nous n’ayons plus honte de ces cadavres". Des termes chocs qui ont le mérite d’être clairs et qui, on l’espère, trouveront vite une oreille attentive. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus