Santé : les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies liées au vapotage Santé : les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies liées au vapotage

News

Santé : les autorités américaines disent avoir trouvé l'origine des maladies liées au vapotage par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 10 Novembre 2019

Alors que Donald Trump a annoncé vouloir faire passer l'âge minimum pour acheter des cigarettes électroniques de 18 à 21 ans, les autorités de santé américaines disent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires liées à cette pratique récente.

Ce vendredi 8 novembre 2019, les autorités de santé américaines ont déclaré avoir trouvé l’origine des problèmes liés au vapotage. Des maladies pulmonaires qui ont déjà touché plus de 2 000 personnes et causé 39 décès rien qu’aux États-Unis. À en croire les scientifiques, elles seraient donc dues à l’huile de vitamine E, supposément ajoutée dans des recharges au cannabis vendues sur le marché noir. Également connue sous le nom d’acétate, cette molécule est inoffensive lorsqu’elle est normalement utilisée (en gélule ou sous forme d’huile à appliquer sur la peau), mais peut s’avérer extrêmement nocive une fois inhalée ou chauffée.

Depuis quelques semaines, des doutes planaient sur sa dangerosité mais les inquiétudes des chercheur.se.s se sont confirmées lorsqu’ils.elles en ont retrouvée dans l’organisme de 29 patient.e.s. "Ces analyses apportent la preuve directe que l'acétate de vitamine E est le principal responsable de lésions dans les poumons", a assuré Anne Schuchat, directrice adjointe des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) où ont eu lieu les tests. Des découvertes majeures qui interviennent quelques heures seulement après que Donald Trump ait annoncé sa volonté de faire passer l'âge minimum pour acheter des cigarettes électroniques de 18 à 21 ans. Une décision qui s’inscrit dans une démarche national qui entend réduire le vapotage chez les jeunes et ce, malgré les inquiétudes du Président américain qui s’alarme de voir mourir cette industrie. "Nous devons veiller sur de nombreuses personnes, y compris les emplois. C’est devenu une grande industrie, nous allons nous en occuper", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. Des mesures devraient être annoncées avant le 15 novembre 2019. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires