Saint-Denis accueillera la toute première "Marche des Fiertés en banlieue" Saint-Denis accueillera la toute première "Marche des Fiertés en banlieue"

News

Saint-Denis accueillera la toute première "Marche des Fiertés en banlieue" par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Samedi 8 Juin 2019

Dimanche 9 juin 2019, la Marche des Fiertés traversera pour la toute première fois le périphérique parisien. Elle se déroulera à Saint-Denis et sera l’occasion idéale de combattre l’homophobie mais aussi, les préjugés contre les quartiers populaires.

C’est une première en France : dimanche 9 juin 2019, une Marche des Fiertés aura lieu en banlieue, à Saint-Denis. Organisée par l’association Saint-Denis ville au cœur, largement soutenue par la mairie de la ville, cette "Marche des Fiertés en banlieue" entend lutter contre les clichés homophobes, mais également contre la stigmatisation des quartiers populaires.

Le cortège de cette "gay pride des quartiers" inédite partira donc à 14h30 de la place de la Résistance et s’achèvera place de la Basilique. Une soirée de concerts est également prévue pour promouvoir l’évènement. Pour l’occasion, la mairie et tous les passages piétons de la ville se sont mis au couleurs du drapeau arc-en-ciel. Par ailleurs, Saint-Denis dispose déjà d’un passage piétons multicolore qui, comme le relève Luca Poissonnet, co-fondateur avec Yanis Khames de l’association en charge de cette manifestation, "n’a jamais été dégradé, contrairement à celui de Paris". "La visibilité est essentielle dans le combat contre l’homophobie. Pour cette raison, arborer à Saint-Denis le drapeau arc-en-ciel, symbole de l’émancipation des LGBT, c’est fondamental", estime Joël Deumier, co-président de SOS Homophobie.

Dans une France où les agressions physiques envers les personnes LGBTQI+ ont atteint un niveau historique en 2018 avec 231 attaques recensées, l’initiative de ces étudiants, qui veulent "changer l’image" de leur ville, arrive à point nommé. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires